soubassement pierre-ermontage en brique

Discussion dans 'Petits travaux' créé par gaudin.fr, 6 Avril 2008.

  1. gaudin.fr

    gaudin.fr Membre

    bonjour
    Je suis en train de reprendre un mur en pierre d'environ 40 cm d'épaisseur afin d'arrêter son hémorragie.
    Les fondations du mur ne semblent pas être en cause, mais ce mur a été construit à l'origine avec des poteaux en bois espacés d'environ 2m, ainsi que pour les angles, puis l'espace entre poteaux a été remonté en pierres.
    L'eau et l'age du bâtiment ont entrainé le pourrissement du bout inférieur de ces poteaux ( il y a un espace d'environ 10 à 20 cm entre le poteau et le soubassement pierre.
    Hauteur du mur : environ 3m

    Je souhaiterai, si quelqu'un en a fait l'expérience, savoir :
    1° - si un coulis de chaux ( sans armature métallique ) coulé à la place des poteaux pourrait suffire à les remplacer après dégagement de ces derniers.

    2° - si une reprise d'un côté du mur en brique+liant à la chaux type BATICHAUX St Astier plutôt qu'en parpaings est envisageable, sachant que le côté visible serait lui repris en pierre. Le vide entre les 2 murs serait rempli toujours avec BATICHAUX.
    Ceci afin de réduire la charge exercée sur les fondations et par facilité de montage.
    merci d'avance
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    vous voulez supprimer les poteaux ? Est-ce qu'il ne suffirait pas de les couper à environ 30 ou 40 cm du sol, jusqu'à la partie saine et placer, dessous, un socle en pierre de taille par exemple ?
    J'ai peur que votre solution n'affaiblisse beaucoup la structure. Quoi qu'il en soit, ce ne serait pas un coulis mais un béton de chaux....
    Je ne dirais pas non à une photo, si vous aviez ça en stock... :)

    La batichaux contient du ciment (le Z en est témoin et la fiche technique le confirme). Eventuellement, vous pouvez l'utiliser pour le hourdage des briques ou pour faire le socle des poteaux (encore que la NHL 5 sans ciment suffise largement selon moi), mais il ne faut surtout pas l'utiliser pour combler le vide entre les 2 murs.
     
  3. gaudin.fr

    gaudin.fr Membre

    bonjour
    A quelle adresse puis-je vous envoyer des photos?

    Ces poteaux en chêne sont pour un certains nombre très fatigués et certaines mortaises ont déja cédées.

    Pour la reprise du mur, j'avais cru comprendre que la batichaux était destinée justement à cet usage de reprise sur bati ancien. Est-ce qu'un mur banché ( NHL 3.5 ou 5 ) SANS FERRAILLAGE côté intérieur du bâtiment et reprise du mur en moellons côté extérieur vous semblerait plus envisageable, plus solide et plus facile à mettre en oeuvre qu'une reprise en briques ( qui destabiliserait peut-être la fondation par la différence de poids briques intérieur / moellons extérieur.

    Remarque : batiment situé au Nord Ouest / région Bretagne 22
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Pour afficher des photos sur le forum, utiliser le code suivant :

    url de l'image[/url]


    Il vous faut avoir mis les photos sur un site quelconque auparavant (blog, compte picasa, flickr ou toute autre solution).

    Merci de ne pas dépasser 500 pixels de large.
     
  5. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    pour ce qui est des poteaux, j'attends donc vos photos avec impatience... ;)

    A priori, plutôt de de monter une contre cloison en briques qui ne peut, vu l'exposition de la maison, que favoriser une condensation de l'humidité entre les deux, j'envisagerais des tout bête enduits traditionnels à la chaux NHL, dehors comme dedans...

    La bâtichaux est généralement employée par les pros qui veulent s'assurer plus de solidité au détriment de la respiration des murs; non pas que la chaux ne soit pas assez solide, mais la présence de ciment la rend encore plus solide. Il est vrai que les pros veulent éviter tout doute... C'est ainsi qu'on se retrouve avec des dalles d'habitation familiale qui pourraient héberger un 38 tonnes.... :) et des murs qui souffrent d'humidité chronique.
     
  6. gaudin.fr

    gaudin.fr Membre

    bonjour
    adresse des différentes photos


    http://christian.lucas.free.fr/gaudin


    ( on voit dessus l'évolution de la fissure à l'éboulement, et le début de sa reprise )
    notamment image mur_ecroule2_2006.JPG

    a bientot
     
  7. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    après visionnage des photos voici ce que je pense :

    Les photos révèlent une situation que vous n'aviez pas exposée : il s'agit en fait d'un mur écroulé qu'il faut remonter ou remplacer et non pas de la reprise d'un mur en mauvais état que vous comptiez doubler, comme je l'avais compris d'après vos explications.
    En effet, dans ce cas, ma proposition d'enduits est ridicule. :))

    Enlever les poteaux me paraît une idée très dangeureuse. Non seulement ils servent de guides aux pierres, mais sur l'une des faces de la maison, si je vois bien, un parement de pierres les recouvre. Pour ma part, je ferais comme envisagé plus haut. Peut-être aussi pourrait-on envisager de traiter ceux qui sont apparents à la patine de l'indien qui est un produit naturel qui fossilise le bois et le rend dur comme du béton armé. Rien ne l'attaque plus ensuite: ni bébêtes, ni humidité.

    L'effondrement est certainement du à la faiblesse de l'angle supérieur du poteau d'angle qui était à l'origine. Il a manifestement subi l'évacuation d'eau du toit (l'angle de la panne sablière est noirci par l'eau et un brin affaissé). Il faut, quel que soit votre choix pour le mur vous inquiéter de mettre cette partie de la maison hors d'eau (gouttière de récupération par exemple)

    Vous pouvez fort bien remonter ce mur en béton cellulaire plutôt qu'en briques. Vous y gagnerez en légèreté, en facilité de montage, en qualité isolante et en gestion de l'humidité. Vous pourrez ensuite y accoler à l'extérieur, sans lame d'air, un parement de pierres hourdées à la chaux et y envisager un enduit chaux à l'intérieur.

    Vu l'exposition, vous pourriez aussi envisager de drainer à l'extérieur et de faire une dalle chaux à l'intérieur.
     
  8. gaudin.fr

    gaudin.fr Membre

    bonjour
    Plusieurs nouvelles questions suite à vos réponses :
    1° - "patine de l'indien" : autre appelation ? où se la procurer ?

    2° - En ce concerne la contre-cloison en béton cellulaire, plusieurs interrogations :
    - n'est-il pas nécessaire d'avoir une barrière empéchant les remontées capillaires avec le béton cellulaire, ce qui va dans ce cas à l'encontre de l'utilisation de la chaux en tant que semelle de fondation ( pour le mur en pierre et son doublage en béton cellulaire).

    - le poids et la poussée exercés par le mur en pierre sur le doublage en béton cellulaire ne vont-ils pas compromettre la stabilité de l'ensemble ?

    - Peut-on envisager un enduit à base de chaux sur du béton cellulaire ?

    merci encore pour vos conseils avisés.
     
  9. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    la patine de l'indien (pas d'autre appellation) : chez tous les bons fournisseurs de produits naturels (ecologis, domus, bio-logis...) . Elle se vend en poudre à délayer dans de l'eau. Pas cher...

    pour les fondations : l'avantage avec le béton cellulaire c'est que l'humidité est gérée comme avec la pierre. Les remontées capillaires ne posent pas de souci si elles peuvent s'évacuer grâce à la respiration des murs. C'est le cas du BC enduit à la chaux. Et d'ailleurs, sur le béton cellulaire, seul un enduit chaux est vraiment recommandé parce que lui-même se compose de chaux et de sable principalement.

    En fait, dans votre cas, le béton cellulaire n'est pas une contre cloison, mais le mur de référence puisqu'il remplace le mur initial. Sur les 40 cm à remplir, vous pouvez prendre le BC en 30cm et faire la pierre en extérieur en 10 cm d'épaisseur. C'est la pierre, alors en parement, qui fait doublage, posée comme dans l'article "muret décoratif" à lire dans le forum gros oeuvre. Donc pas de souci de poussée ou de poids.
     

Partager cette page