Systeme thermorupteur

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Fr@+cnk, 25 Septembre 2008.

  1. Fr@+cnk

    Fr@+cnk Membre connu

    Bonjour,

    J'envisage de faire une maison au moins basse conso d'énergie (trés basse si possible) de plain pied sur un terrain ayant un pente d'environ 1 m de dénivelé pour 10 m de longueur.

    Pour réaliser l'ouvrage, j'ai consulté trois "constructeurs" afin de pouvoir disposer d'un comparatif prix / qualité thermique / confirt sur trois concept constructifs différents :

    - 1 constructeur de maison ossature bois (MOB)
    - 1 constructeur béton cellulaire ("agrée Ytong" je suis sur bourgoin en Isère donc proche de la fabrique Ytong
    - 1 constructeur tradi avec parpaings

    Si avant de lire vos comparatifs "match" et info entre isolation ext / Int (donc merci beaucoup pour ces documents qui doivent en surprendre plus d'un je pense) j'étais assez orienté MOB, je dois avouer qu' actuellement je suis plus "béton cellulaire + Isolation intérieure".
    Concernant la mise en place des systèmes de rupteur thermique, il semble que les constructeurs ne soient pas trés au point là-dessus.

    Je mets la MOB de coté pour l'instant car, intrinsèquement, elle ne doit pas avoir de problème de pont thermique... mais surtout en terme de prix par rapport au confort thermique... je trouve que c'est assez onéreux (première approche : 1800 € / m2 !), mais bon, ce n'est pour l'heure qu'un prix indicatif donné par le constructeur lors du premier RDV...

    Concernant le béton cellulaire faut-il placer des rupteurs thermique ? (si oui, à quel endroit ?)
    Concernant le parpaing... ou en faut-il, quels sont les matériaux à utiliser voir les techniques à mettre en oeuvre, etc...

    Ma première question est donc :

    Où peut-on trouver des infos sur les techniques de mise en oeuvre des "systèmes thermorupteurs" et sur quels mode constructif en faut-il ? (je ne suis pas au point du tout la-dessus...)

    Deuxième question :

    Par rapport à mon terrain (pente 1 m pour 10 m environ), quelle serait thermiquement le meilleur moyen pour commencer l'élévation des murs ?

    Une des personnes consulté propose de faire les fondations en fouille, puis une ceinture de 50 cm de haut * 20 cm de large de béton banché, qu'il rempli de galet sur lequels il ferait la dalle... Qu'en pensez vous ?

    Thermiquement est-ce une bonne solution ou y a t-il une autre solution ?

    Merci

    Fr@+nck
     
  2. PLAN MAISON

    PLAN MAISON SARL Inter Service Plans

    1ère question:
    Nous en avons déjà beaucoup dit sur les rupteurs sur ce forum à l'adresse:
    http://forums.citemaison.fr/viewtopic.php?id=1663
    Je pense que vous y trouverez photos à l'appui un bon éclairage sur le sujet (y compris ce qu'il ne faut pas faire!)

    2ème question:
    1m pour 10m est une pente de terrain qui tolère une construction dite "sur terre-plein" qui assure la meilleure inertie thermique possible sous réserve de concevoir un projet adapté et d'utiliser un isolant sol efficace.

    Vous retrouverez les performances rupteurs + dallage isolant à la page:
    http://www.plans-maisons.com/reglementation-thermique-maison-rt2005.htm
    Nous y présentons comment la solution "traditionnelle" (parpaing mais avec doublage briques) se place par rapport aux autres procédés (en complément de l'article sur ce site).

    Nota: je réalise une trentaine de maisons par an en Isère (quelquefois près de Bourgoin) et vous invite à voir notre offre à:
    http://www.interserviceplans.com
    Projet personnalisé sur mesure (gratuit) réalisation en tradi, je serai ravi d'en parler avec vous.
     
  3. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Pour compléter le message d'AM, oui, il est possible (et conseillé) de mettre des rupteurs également sur de la maçonnerie isolante , dès que vous avez un étage sur plancher hourdis.

    L'idée est d'avoir une continuité entre l'isolant intérieur des murs de l'étage qui sont posés sur le rupteur (lui même isolant) et l'isolant des murs du RDC touchent sur leur côté supérieur ce même rupteur .

    L'isolant des murs du rez de chaussée est posé sur l'isolant de la dalle, la chape flottante étant coulée ensuite.

    On a donc continuité d'isolant entre : l'isolant sous chappe flottante l'isolant des murs du RDC les rupteurs en about de plancger du 1er l'isolant des murs du du 1er l'isolant des combles.

    + d'infos sur les 2 sites des ppaux constructeurs français de rupteurs : rector.fr et kp1.fr
     
  4. Fr@+cnk

    Fr@+cnk Membre connu

    Bonjour Messieurs,

    Et bien une fois de plus, merci pour ces réponses rapides et précises.

    Cordialement

    Fr@+nck
     

Partager cette page