Ventilation naturelle qui utilise l'air de la cave

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par epizebo, 24 Février 2008.

  1. epizebo

    epizebo Thierry Baruch

    Nous sommes en train de rénover un bâtisse en pisé et pour l'instant nous pensons à une ventilation naturelle qui utiliserait l'air "chaud" en hiver et "frais" en été de la cave.
    Voici ce dont nous disposons Nous avons une cave qui est super ventilée au nord (2 tuyaux de 200) et au sud (un soupirail). Nous avons également 3 conduits d'environ 90 cm x 50 cm qui traverse la maison en hauteur (du RDC au 2ème) à 3 endroits distants de la maison (d'est en ouest).

    L'idée est donc la suivante :

    Pour l'arrivée de l'air
    utiliser l'air de la cave (environ 12°C toute l'année) pour avoir de l'air préchauffé en hiver et frais en été. Il "suffirait" donc d'ajouter quelques canalisation pour utiliser l'air de la cave dans les 3 conduits.
    Voilà pour l'arrivée d'air.

    Pour la sortie
    fente dans les fenêtres dans les pièces techniques.

    Qu'en pensez-vous ?
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    L'idée d'une ventilation naturelle est bonne, mais le problème de cette solution est le radon. Certes votre cave semble être très ventilée, mais ce n'est quand même pas le meilleur moyen de faire entrer de l'air sain dans votre logement.

    Alternatives possibles à votre solution :

    VMC simple flux (couplée à un hygrostat pour limiter la consommation du moteur) et entrée d'air avec puit canadien. Les fabricants de VMC comme Aldès et Atlantic proposent maintenant des solutions pour les puits canadiens.

    Ventilation naturelle assistée
    . (VNA)
    Voici quelques liens d'information :
    http://www.outilssolaires.com/Archi/prin-ventilation1.htm
    http://www.minergie.ch/fr/index.php?service-1.2 (voir chapitre aération en bas de page)

    - Un fabricant français : Astato.
    - Le système anglais utilisé dans le quartier BedZed est une VNA double-flux avec rendement de 70%. La girouette permet au débit de ventilation d'être moins dépendant du vent. Documentation ici (en anglais).

    [​IMG]
     
  3. epizebo

    epizebo Thierry Baruch

    Merci Arno pour la réponse rapide.

    Disons que le concept est le suivant : essayer de faire le plus simple et le plus économique possible avec un rendement maximal.

    Dans notre cas, il me semble que la solution de la cave est la meilleure pour les différentes raisons suivantes :

    Le plus économique
    Il n'y a que quelques tubes en PVC à acheter ou à récupérer.

    Fort rendement
    L'air qui arriverait dans la maison serait préchauffé à 12°C environ donc pas besoin de creuser un puits canadien. L'arrivée d'air est importante et ne demande qu'à rendre service ;-)

    A titre informatif, la cave mesure environ 13 m2, ne comprend aucune trace de moisisure et donne accès à un puits qui se trouve à 18 m de profondeur dont l'eau est potable depuis 25 ans.

    Pourquoi, y aurait-il des risque de radon ? la terre est une terre à pisé et non granitique.

    Merci d'avance pour vos réponses.
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

  5. epizebo

    epizebo Thierry Baruch

    Super, je viens de vérifier la commune de Chaponost est au minimum (- de 50 bq) et l'air vient de toute façon de l'extérieur (sud et nord) avant d'être réchauffé par la cave qui ne devrait pas contenir de radon.

    C'est bon, je peux foncer sur cette solution maintenant ? ;-)))

    Au plaisir de lire la suite ... ;-)
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Alors, vous pouvez foncer ;-)
     
  7. Karstein

    Karstein Nouveau membre

    Attention cependant au risque de condensation : en plein été vous allez faire entrer de l'air chaud en grande quantité dans la cave, qui en contact des surfaces froides (sol, mur) risque de créer de la condensation et des problèmes d'humidité. (C'est pour cette même raison qu'un puit canadien doit être conçu de façon à pouvoir évaquer l'eau résultant de la condensation).
     

Partager cette page