vide sanitaire ou hérisson , sol argileux

Discussion dans 'Urbanisme / Plans de maisons' créé par Invité, 24 Juin 2001.

  1. Invité

    Invité Invité

    Je souhaiterais faire l'acquisition d'un terrain qui est composé ainsi : 40 cm de terre vegetale et ensuite de l'argile vert. Ce type de sol n'est selon le vendeur pas conseillé pour faire un sous sol ? De plus, il faut selon lui soit construire sur une dalle de beton ou des radiers. Cela est il obligatoire et combien cela peut couter. Merci de vos repônses. Eddy Lorea
     
  2. Invité

    Invité Invité

    2 solutions dans votre cas, malheureusement elles ne pourront être déterminées que par une étude des sols par un spécialiste. La 1: contruire sur radier (et pas de sous sol possible), ce afin de répartir les charges sur un maximum de surface pour éviter les désordres. La 2: c'est d'enfoncer des pieux jusqu'à touver le sol "stable" (solution... très très cher!!! et encore plus avec un sous sol); seul une expertise pourra déterminer les possibilités exactes. Aucun maçon (sérieux) n'acceptera (au vue de votre terrain) de faire une fondation sans se couvrir sur l'avis de l'expert.
     
  3. Invité

    Invité Invité

    le sol de mon terrain est contitué d'une couche de terre agricole d'environ 50 à 80 cm et une couche d'argile.On m'a conseillé un vide sanitaire sur semelle à -2 bars soit 60cm de prof(constructeur) OU un terre plein à 80cm de prof reposant sur une couche de 50cm de sable avec un drainage en périphérie(artisant maçon). Quelle type de fondation pouvez vous me conseiller?.
     
  4. Invité

    Invité Invité

    La meilleure personne pour vous répondre est l'ingénieur en béton armé ; avec votre étude de sol et vos plans, il vous conseillera sur les différentes possibilés de fondation.
     
  5. Invité

    Invité Invité

    Dans le même cas, et d'après toutes les réponses que j'ai pu avoir, le vide sanitaire semble obligatoire en cas de terrain en pente; sinon sur un terrain plat, la solution d'un hérisson assez épais, avec une couche de sable, l'isolant et la dalle est envisageable. Dans les deux cas, le drainage autour de la construction est obligatoire. Pour les épaisseurs de matériaux à mettre en oeuvre dans le 2ème cas c'est effectivement un spécialiste qui pourra les donner aprés tude.
     
  6. Invité

    Invité Invité

    Le pb de l'argile est le gonflement en présence d'eau et le retrait (sol craquelé) au séchage. Ce phénomène peut pousser sur les fondations au point de fissurer gravement la maison. Le plus sûr est évidemment de ne pas reposer la maison sur de l'argile, ce qui conduit à creuser parfois très profond (penser à faire un sous-sol). On peut aussi prendre des risque en faisant moins cher : des fondations standard au dessus de l'argile et un draînage efficace...
    N'oubliez pas que le constructeur est responsable de ses choix et que la garantie décenale est faite pour assurer la réparation en cas de problème.
     
  7. Invité

    Invité Invité

    Bonjour! Je vais construire sur un terrain réputé argileux (50/60Cmde terre végétale puis argile marron, marron indurée, brune et jaune ). On m'a conseillé d'isoler les fondations avec un film polyane ou de bitumer l'exterieur des fouilles pour eviter les infiltrations d'eau et le contact avec l'argile afin d'eviter les tractions du sol sur les fondations. Qu'en pensez vous? Quel type de fondations feriez vous? ( fondations renforcées, longrines?) Merci de toute info sur la réalisation des fondations en sol argileux . Christophe.
     
  8. Invité

    Invité Invité

    Comme il a déja été dit sur ce forum, le mieux dans votre cas est de passer par une étude du sous-sol. C'est le seul moyen d'évaluer correctement le type de fondations appropriées et d'avoir une garantie.
     
  9. Invité

    Invité Invité

    Nous, le sol c'est de l'argile gonflante ( dans les DOM). Il a fallu chercher le bon sol ( dixit l'étude de sol, très importante malgré son prix qui peut paraître cher : nous sommes en lotissement donc nous n'en avons pas fait une à titre perso ). Le bon sol était à 70cm, de la roche ( on nous avait prédit qu'il serait à 2m !!!). Cela nous a évité de mettre du gros béton (6000€ d'économie) pour pouvoir ensuite faire les fondations et semmelles pour une maison avec vide sanitaire et plancher PPB.
    La meilleure solution en ce qui te concerne, te sera donnée par le bureau d'étude de sol. Bonne chance :eek:)
     
  10. Invité

    Invité Invité

    Merci de vos réponses !
    On m'a parlé de réaliser des fondations en gros béton, puis un vide sanitaire en agglos à bancher?
    Quelle est cette methode, est ce une bonne solution? dans le gros béton faut-il ferailler en semelle renforcée?
    Si qqun peut me mailer une doc sur les vides sanitaires en agglos a bancher, je suis preneur.
    merci encore.
    Christophe.
     
  11. Invité

    Invité Invité

    nous avons trouvé un superbe terrain plat dans un lotissement, seul souci le sol est argileux. Après une étude de terrain le coût supplémentaire de construction de ma future maison est estimé à 6000€.(par notre futur constructeur !). Pouvons-nous être assuré qu'en faisant cet effort financier, le problème d'instabillité du sol sera résolu ? Les techniques de construction sur ces sols sont-elles vraiment au point ? Ceux qui ont vécu ce genre de problèmes, peuvent-ils nous rassurer ?
     
  12. Invité

    Invité Invité

    oui les techniques pour contruire dans ces conditions sont parfaitement au point; si la solution employé par votre constructeur répond aux normes en vigueur. Le surcout doit correspondre à l'emploi de longrines préfabriquées posées sur plote répondant aux spécificité de l'étude de sol... je l'éspère du moins.
     
  13. Invité

    Invité Invité

    L'archi avec lequel nous discutons, nous dit que le radier est nettement mieux que le vide sanitaire, mais ne met pas en avant d'autre argument que le prix. Quels sont les différences et critéres nous permettant de choisir?
     
  14. Invité

    Invité Invité

    Le terme radier devrait être utilisé dans le cas du système de fondation où les murs repose sur le radier (cas de terrain très peu porteur). En l'espèce il me semble que vous parlez de dallage sur terre-plein. Je préconise le remblai sous dallage en graviers ronds lavés sans sable qui peuvent servir de drainage alors que le vide sanitaire se remplira d'eau en cas de montée de la nappe. L'intérêt principal du dallage est de profiter de l'inertie thermique du sol naturel sous la maison (apport l'hiver, frais en été).
     
  15. Invité

    Invité Invité

    Il est vrai qu'il s'agit plutôt d'un hérisson que d'un radier.
    Si le vide sanitaire se rempli d'eau en cas d'innondation, sur un hérisson, c'est la maison qui se rempli. Dans les zones innondées, le hérisson est de toute façon interdit et on impose une hauteur de vide sanitaire permettant de faire tampon.
    Il est plus facile aussi de couper les remontées capillaires sur un vide sanitaire au niveau des murs que sur un hérisson s'il est mal fait.
    Il est plus facile aussi de passer les tuyaux dans un vide sanitaire (si tout n'est pas prévu correctement dans le hérisson avant coulage, c'est foutu !)
    Bref, moi je suis plus pour le vide sanitaire.
     
  16. slimen

    slimen Nouveau membre

    J'ia des vues sur u nterrain, le sous sol indique :


    la nature est celle la :

    sur 1 metres limon argileux noiratre , remblai,
    puis apres jusqu'a 6 metres ( puisque l'etude va jusqu'a 6 metres) il y a du sable tres fin marron clair.

    Qu'en pensez vous ?
     

Partager cette page