1. emmanuel

    emmanuel Membre actif

    Bonjour à tous,

    Notre maison avance à grand pas, et nous venons de nous apercevoir que nous n'avions pas prévu de VMC ou autre système de ventilation.
    Ma question est: Est-ce obligatoire, si oui, quel type pourrions nous mettre avec un coût moindre?
    En info nous allons installerune PAC Air-Air en chauffage, nous avons une charpente en fermettes, et avons qu'un seul niveau (pas d'étage mais un sous-sol).
    Nous avons pris des fenêtres sans ouverture de ventilation en PVC.
    L'avancement de la maison en est aux fermettes, gros oeuvres terminés. Normalement nous attaquons les menuiseries intérieures et extérieures début décembre.

    Merci pour votre aide.

    Emmanuel
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Le cadre légal est régi par les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 qui précisent les modalités d'application de l'article R.111.9, du code de la construction et de l'habitation, qui lui même spécifie les débits entrants et sortants à mettre en oeuvre afin de renouveler suffisamment l'air des locaux.

    Ce renouvellement d'air peut être réalisé de manière naturelle ou mécanique.

    Les principaux volets de ces arrêtés sont :

    - L'aération est générale et permanente au moins pendant la période de chauffage (fenêtres généralement fermées)
    - Circulation d'air des pièces pricipales vers les pièces de service
    - Entrées d'air dans chaque pièce principale
    - Positionnement des entrées d'air de manière à éviter tout inconfort
    - Entrée d'air non obturable
    - Entretien possible des entrées et sorties d'air
    - Cas des appareils à combustion dans le logement : ventilation suffisante pour assurer les débits de fonctionnement
    - Rejet d'air en toiture interdisant tout refoulement vers les logements.
    - En cas de panne de l'extracteur, arrêt des appareils de combustion raccordés à la VMC
    - Interdiction de raccorder à la VMC, une hotte de cuisine équipée d'un ventilateur

    L'arrêté du 28/10/83 modifiant l'arrêté du 24/03/82 autorise une réduction du débit global minimum extrait pour les systèmes asservis (voir les systèmes hygroréglables).

    Vous trouverez les débits réglementaires ici :
    http://www.xpair.com/savoir_faire.php?pint_CateId=3&pint_ArtId=11&pint_SavId=5

    Pour répondre plus précisément à la question, si vous faites par vous-même, on peut dire que ce manque de préparation de la fonction ventilation est pardonnable, si par contre vous faites construire, c'est scandaleux.
    Mais c'est malheureusement courant qu'en France, les pro considèrent la ventilation comme la dernière roue du chariot.

    Pour info, en Allemagne et en Suisse, la position des réseaux de ventilation est prévue dès les plans d'éxécution.

    Donc, légalement la VMC n'est pas obligatoire, mais c'est quand même le moyen le + simple de gérer le renouvellement d'air hygiénique.

    Si vous ne souhaitez pas percer vos fenêtres, il faut une VMC double-flux mais cela ne répond pas à votre souhait du "pas cher" (compter "à partir de" de 3500€) et de toute manière l'emplacement des réseaux doit être planifié et la maison doit être étanche à l'air (si votre constructeur n'a pas prévu la VMC à l'avance, cela serait étonnant que le poste étanchéité à l'air ait été inclus).

    Donc le meilleur rapport performance/prix sera d'opter pour une VMC à régulation des débits selon l'humidité pour éviter de pomper de l'air (et donc de la chaleur) si la maison est peu occupée. Les VMC dites "hygro B" ont une régulation des débits tant au niveau des extractions d'air que des arrivées d'air.

    Et pour savoir en images ce qu'il ne faut pas faire, allez voir le site de l'association AMI et cliquez sur "malfaçons", puis "ventilation" ;-)
     

Partager cette page