L’aglaonema : charmante dépolluante

Née dans les jungles d’Amérique du Sud et du Sud-est de l’Asie (Indonésie, Malaisie), l’aglaonema nous enchante de ses jolies couleurs mais aussi de sa robustesse et de ses capacités dépolluantes.

Des plantes venant des jungles d'Amérique du Sud et du Sud-est de l'Asie, très décoratives, au feuillage moucheté à placer dans un environnement mi-ombre et dans une atmosphère assez humide.

Poussant au sol, au pied et à l’ombre d’arbres géants, cette plante ornementale aux magnifiques feuilles allant du vert au rose, mouchetées de dessins minimalistes de couleur crème, jaune, verte, grise ou argentée, est prisée pour la décoration des intérieurs. Venant du grec « aglaos » : brillant et « nema » : fil, l’aglaonema attire par son feuillage ovale et ses panachures décoratives. Ses fleurs apparaissant en été ou en début de l’automne ressemblent à celles des arums (une spathe blanche ou jaune longue de 5 cm enveloppant un spadice). Elle produit aussi des baies rouges et orange. Mais méfiez-vous en, celles-ci sont très toxiques, ainsi que les feuilles, à les ingérer. Sachez que les variantes de l’aglaonema, sont diverses mais la plus commune est l’aglaonema commutatum.

C’est une dure à cuire qui peut vivre de nombreuses années. Mais elle doit être néanmoins placée dans un environnement ombragé, à la douce lumière, car elle ne supporte pas un ensoleillement direct comme les atmosphères enfumées (vous remarquerez qu’elle en souffre si elle possède des taches brunes sur ses feuilles). Elle se plaira aussi dans un pot ne dépassant pas 15 cm.

Concernant l’arrosage, il devra être régulier et assez modéré. En effet, laissez sécher le terreau entre les arrosages, et prenez garde à ne pas lui administrer de l’eau trop froide à laquelle elle est sensible. Plus belle lorsqu’elle est élevée dans des groupes de plants à feuillage, ses besoins en humidité atmosphérique sont alors assurés. Cette plante de la famille des Aracées apprécie la chaleur en hiver comme en été. Cependant, en saison froide, veuillez ne pas l’exposer à des températures inférieures à 15°C.

A propos de son entretien, supprimez les feuilles jaunies et coupez les extrémités fanées. Rabattez la plante lorsqu’elle vieillit afin de favoriser de nouvelles pousses et enrichissez-la d’engrais liquides ordinaires 1 fois par mois (en hiver : espacez les dépôts d’engrais tous les 2 mois). Enfin, rempotez les jeunes plants au printemps dans un mélange à base de tourbe ou de terreau, tandis que vous rempoterez les plantes adultes tous les 2 à 3 ans.

Puis, pour son bon développement, préservez-la des cochenilles farineuses, des araignées rouges et du botrytis (champignon causant des taches sur le feuillage à cause d’une mauvaise aération en milieu humide et trop froid), et elle enchantera votre salon !

Pour couronner le tout, l’aglaonema est la star des plantes dépolluantes ! En effet, lors de recherches menées par la NASA dès les années 1980, on a pu démontrer que cette plante possédait des propriétés absorbantes et purificatrices. Celle-ci pourrait neutraliser les formaldéhydes (produits d’entretien, solvants, peintures, parfums d’ambiance, fumée de tabac), les produits volatiles se trouvant dans notre mobilier, tissus ou revêtements muraux et/ou de sols et le benzène. Utile donc, elle rejette plus d’oxygène que de CO₂ et assainit notre air !

En plus de son aspect très décoratif, l’aglaonema est une plante facile à vivre que vous pourrez facilement multiplier grâce à des semis de graines et des boutures.

www.maplanteetmoi.fr

Article publié le 31 août 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.