Un peu de douceur pour potiron opulent

Pour bien conserver le potiron lui offrir un piédestal !

Pour bien conserver le potiron lui offrir un piédestal !
C'est le moment de saisir vos potirons à pleines mains pour leur éviter le contact fatal avec la terre humide. De plus en plus lourds, ils se plaquent au sol et, baignant dans cette humidité, risquent de pourrir. Sauvez le potiron avant qu'il ne soit trop tard !

Tout d'abord, si vous ne l'avez déjà fait, coupez les tiges coureuses deux feuilles au-dessus du potiron - des potirons si aventureux vous avez tenté d'en conserver 2 par plant, mais pas plus ! Plaquez au sol cette tige et recouvrez-la de terre un peu avant le point d'insertion de chaque fruit, au niveau d'une feuille. Des racines se formeront et le potiron sera mieux alimenté pour la fin de sa croissance.

Si vous les laissez au contact de la terre, l'humidité s'accumule au niveau de la peau, notamment dans le creux opposé à la queue, souvenir de la fleur. La pourriture guette ce mastodonte, soudain évanoui en une flaque visqueuse et puante si vous n'y prenez garde. Isolez-les du sol en plaçant sous chacun d'eux un cageot solide : en fin de saison, les plus gros potirons dépassent allègrement les 5 kg. La structure à claire-voie du cageot permet une bonne circulation de l'air tout autour du fruit. Évitez la tuile si souvent citée pour cet usage : poreuse, au contraire, elle retient l'eau là où vous ne le souhaitez pas, au contact du fruit !

Dicton : Cinq doigts valent mieux que deux fourches
Article publié le 15 octobre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.