Acheter son premier bonsaï

Qui n'a pas rêvé d'avoir un bonsaï chez lui ? D'un entretien moins difficile qu'il n'y paraît, les bonsaïs ne sont pas destinés aux seuls passionnés. S'initier à l'art du bonsaï est à la portée de tous si l'on sait choisir la bonne espèce et que l’on respecte quelques consignes simples.

w186dossier
Comment bien choisir son premier bonsaï ?
Observez la forme générale de l'arbre, du tronc, ses proportions. Le tronc sera plus large à la base qu'en haut. Ses branches maîtresses ou charpentières, celles qui constituent sa structure, seront de plus fort diamètre en bas qu'en haut.
Evitez les bonsaïs dont les branches portent des marques de ligatures trop profondes, cela peut gêner leur croissance ultérieure. Inutile de vous lancer tout de suite dans un sujet âgé, faites-vous la main sur des spécimens jeunes moins onéreux.
Votre bonsaï doit bien tenir dans son pot et ses racines doivent être bien réparties dans le pot : on le voit aux départs repérables à la base du tronc.
La motte de terre ne doit pas être desséchée mais, au contraire, souple sous la pression (légère !) du doigt.
Vérifiez qu'il n'y a pas de parasites ou symptômes de maladie, sur le feuillage et notamment sous les feuilles. Ces dernières doivent être bien colorées et denses.

Quels sont les bonsaïs les moins fragiles ?
Pour vos premiers pas, choisissez un bonsaï d'extérieur, une espèce qui pourra passer l'hiver dehors sur votre rebord de fenêtre moyennant une petite protection. Il sera d'une espèce originaire de zone climatique tempérée : orme de Chine, orme du Japon, cotonéaster, érable du japon, troène...
Toutefois, il est important de respecter le cycle de vie de l'arbre : croissance printanière, endurcissement en été lorsqu'il fait chaud et repos en hiver lorsque les feuilles tombent. C'est le seul moyen d'avoir un bonsaï solide et résistant.

Est-ce que tous les bonsaïs se plaisent en intérieur ?
Non, les bonsaïs sont des arbres miniaturisés par la taille et comme tous les arbres ils n'aiment pas vivre à l'intérieur. Toutefois, certaines espèces de bonsaïs d'origine tropicale, acceptent de passer l'hiver à l'intérieur : le ficus banian, le banian chinois (Ficus microcarpa), l'orme de Chine, l'arbre de Jade (Crassula afra), le micocoulier, le murraya pour les plus couramment vendus. Mais cela ne peut être que saisonnier sinon la santé de votre bonsaï s'en ressentira : dès mai, il doit séjourner dehors et ce jusqu'en septembre.
Article publié le 22 août 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.