Le Dracaena, le dragon de janvier !

Plante verte par excellence, le Dracaena, de la famille des Agavacées, est originaire des forêts tropicales d’Afrique et d’Asie équatoriales. Son look original et exotique égaie les temps maussades du début d’année. Dépolluant, il lutte contre la fumée de cigarette, la peinture et les autres composés volatiles.
Le Dracaena est une plante dans l’air du temps.

Jusqu'à 2, voire 6 mètres de haut, le Dracaena embellira votre salon cathédrale !
Son nom d’origine grec signifie « dragonnier ». Il se murmure en effet que le sang d’un dragon coule dans son tronc. Plus sérieusement, son nom serait un hommage au navigateur anglais Sir Francis Drake qui l’aurait ramené d’une de ses expéditions.

Parmi la quarantaine d’espèces, celles d’intérieur sont surnommées faux palmiers à cause de leurs tiges en forme de canne et de leurs couronnes de feuilles en glaive. Les plus impressionnants sont les Dracaena Draco qui se trouvent aux îles Canaries. Certains de ces plus vieux spécimens ont atteints l’âge de 6000 ans.



Une plante facile à vivre

A feuillage persistant, le Dracaena est un arbuste à la croissance lente : il peut atteindre de 2 mètres à 6 mètres pour les plus grands sujets, et cela en plusieurs dizaines d’années. Il affectionne les climats chauds et humides, mais se contente d’une température comprise entre 18 et 21°C dans nos intérieurs occidentaux.

Le Dracaena est d’ailleurs facile d’entretien. Pour le satisfaire arrosez-le suffisamment et évitez de le laisser se dessécher. Il faut juste laisser légèrement sécher la surface de la terre entre deux arrosages durant l’hiver. Une fois par mois, les feuilles ont besoin d’être baignées pour être débarrassées de la poussière. Méfiez-vous si l’air est trop chaud et sec, celles du bas tomberont plus vite qu’à la normale. Enfin, il ne demande pas de taille lorsqu’il est cultivé en intérieur. Pour un tronc bien droit, il est conseillé de tourner régulièrement le pot afin d’éviter à la plante de pencher vers la lumière.


Un feuillage osé

L’atout principal du Dracaena réside dans ses longues feuilles luisantes qui poussent aux extrémités des tiges érigées. Selon la variété, elles sont unies ou panachées. Le Dracaena compte soixante-dix nuances de rayures de feuilles. Il suit toutes les modes avec ses feuilles aux lignes vert olive ou vert mousse et ses lignes blanches vives et fines. Un camaïeu de tons qui donne tout son charme à cette touffe érigée buissonnante.

Les Dracaenas habillent les rebords des fenêtres comme aucune autre plante. Appréciant le soleil, c’est une place idéale. Il procure alors un show explosif de couleurs qui ne laisse personne indifférent.
Article publié le 6 août 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.