L’orchidée Phalaenopsis, papillon de décembre !

Les Phalaenopsis, mieux connus sous le nom d’ « orchidées papillon », sont les orchidées d'appartement les plus répandues en Europe et en Amérique du nord.

Phalaenopsis, l'orchidée mythique et pleine de symboles
Très adaptables, ces orchidées peuvent se contenter des conditions de culture de nos logements tempérés. Depuis quelques années, elles sont produites en masse dans de véritables usines à orchidées. Ainsi, de culture facile, belle et pas chère, l'orchidée Phalaenopsis est considérée comme étant parfaite pour débuter dans le monde des passionnés de cette fleur désormais mythique. Elle s’adresse à tous ceux qui veulent se laisser envoûter par leur charme.


Une fleur de l’amour

La fleur du Phalaenopsis a la forme générale d'un papillon aux ailes déployées. Son nom signifie d’ailleurs "orchidée papillon de nuit". Allant du blanc pur jusqu’à toutes les couleurs de l'arc en ciel, sa couleur se décline à l'infini. Le phalaenopsis fleurit généralement en hiver et sa floraison peut durer plusieurs mois. Mais s’il bénéficie de l’attention qu’il mérite, il peut fleurir toute l’année.

Le phalaenopsis est symbole de sensualité. Ses racines argentées apparentes qui sortent du leur pot, ses feuilles ovales, ses tiges voluptueuses et ses fleurs légères sont un appel à l’amour.


De la lumière pour une belle culture …

Contrairement à ce que l’on entend souvent dire, les Phalaenospsis apprécient énormément le soleil direct, du moins de la mi-automne à la mi-printemps, et plus progressivement en été.

Pour avoir de belles plantes et de belles floraisons, mettez donc votre orchidée Phalaenopsis à un emplacement bien éclairé, protégé du soleil direct. Près d’une fenêtre munie d’un rideau semble le lieu idéal, car cette plante aime aussi la chaleur. Une température la journée de 22 à 24 °C est nécessaire et de 18 à 20°C la nuit pour une croissance optimale.


…mais aussi de l’eau !

Le Phalaenopsis a besoin d’humidité ambiante. Inutile pour autant de pulvériser les feuilles, car l’effet est de courte durée et favorise l'apparition de calcaire sur les feuilles si vous ne pulvérisez pas avec de l'eau de pluie. Il faut au contraire arroser abondamment, en humidifiant bien le substrat à fond, tout en espaçant les arrosages de façon à ce que ce dernier ait le temps de sécher.

Un conseil : installée parmi d’autres plantes, les pots très près les uns des autres, l’orchidée Phalaenopsis profite d'un micro-climat humide. Rapidement, elle tend ses racines « gourmandes » vers les pots voisins. C’est son côté « j’aime bien boire avec les copains ».

Enfin, le Phalaenopsis est très friand de formaldéhyde, le formol, qu'il absorbe naturellement ce qui fait de cette plante un dépolluant très actif dans les intérieurs.
Alors laissez-vous tenter !
Article publié le 2 juin 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.