Comment cultiver des plantes aromatiques dans son intérieur ?

Tout le monde le sait, la réussite d’un plat est le résultat d’un bon assaisonnement, or la riche saveur des plantes aromatiques est indispensable. Pourquoi ne pas les cultiver chez soi, pour en avoir des fraîches à l’année ?

Comme les jardins suspendus de Babylone, le Cocoon en argile, du designer suédois Måns Salomonsen, permet de cultiver ses herbes dans le haut de la cuve et de conserver ses fruits dans la niche.

Pour les passionnés de jardinage et de cuisine, les plantes aromatiques vous combleront, en vous permettant d’associer vos deux activités favorites. En effet, rien n’est plus satisfaisant que de cultiver son jardin, et de voir grandir ses plantes, d’autant plus lorsqu’elles pourront agrémenter ses bons petits plats cuisinés. Cultiver des aromates demande peu d’espace et peu de temps, en obtenant des résultats probants sans avoir nécessairement la main verte. Leur culture est un jeu d’enfant, qui permettra à la famille de se regrouper autour d’une même activité. De ce fait, la contribution des enfants leur permettra à l’occasion d’apprécier de nouveaux goûts, en élargissant leur culture culinaire. Ce sentiment de responsabilisation facilitera la dégustation des plats, lors des repas en famille.

Pour les passionnés de plantes, mais ne possédant pas de jardin, ce plateau de Nature et Découverte propose de faire pousser sept aromates différents et complémentaires. Simple à cultiver, ces herbes possèdent des besoins en commun.
Afficher la galerie
Pour les passionnés de plantes, mais ne possédant pas de jardin, ce plateau de Nature et Découverte propose de faire pousser sept aromates différents et complémentaires. Simple à cultiver, ces herbes possèdent des besoins en commun.
©DR

L’avantage des plantes aromatiques consiste dans le fait de pouvoir croître avec un minimum de soleil, ce qui permet de les cultiver aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison. Il est d’ailleurs préférable que l’exposition au soleil ne soit pas trop soutenue ce qui, dans le cas contraire, pourrait nuire à la plante. De manière générale, prévoyez un espace ombragé lorsque le soleil est au zénith, sauf pour celles qui réclament un ensoleillement plus constant, comme le thym, le basilic ou le laurier. La culture peut se faire à l’année à l’intérieur d’une maison, sans prendre en compte les périodes de plantation et de récolte. Pour une culture dans un jardin ou sur un balcon, il est préférable de se référencer aux périodes les plus fastes, afin que la plante ne soit pas agressée par la chaleur ou le gel. De ce fait, vous pouvez commencer votre culture à tout moment de l’année à l’intérieur de votre habitation, et ne sortir vos plantations que dans le courant d’avril ou de mai, pour qu’elles puissent profiter des beaux jours.

Lorsque vous plantez des graines, veillez à laisser un espace suffisant entre chacune, en les limitant à six par pot. En effet, si celles-ci n’ont pas assez de place pour croître, elles risquent de s’étouffer les unes sur les autres. Dans une culture en pot, pensez à installer un lit de graviers ou de petits cailloux, qui jouera un rôle essentiel dans le drainage, pour éviter de noyer vos plantes avec un arrosage trop intensif. Le sol doit être constitué d’un mélange égal de sable, de terreau et de terre. Vous pouvez y rajouter un peu d’engrais, pour améliorer sa qualité, mais n’en abusez pas au risque de voir la saveur de vos plantes aromatiques se modifier. Si l’arrosage doit se faire avec délicatesse, restez vigilant afin que la surface de la terre soit toujours humide, en évitant d’attendre qu’elle présente un aspect desséché. En été, l’arrosage se fait tous les jours, alors qu’en hiver, il a lieu tous les deux à trois jours.

Dessiné par Officeoriginair, Herb Garden se présente comme un mini jardin aromatique en mélamine. Ciboulette, basilic et menthe pourront être ciselés dans leur toute fraîcheur, grâce à une paire de ciseaux, dissimulée dans sa coque. Chez Singulier.
Afficher la galerie
Dessiné par Officeoriginair, Herb Garden se présente comme un mini jardin aromatique en mélamine. Ciboulette, basilic et menthe pourront être ciselés dans leur toute fraîcheur, grâce à une paire de ciseaux, dissimulée dans sa coque. Chez Singulier.
©DR

Comme toutes les plantes, chaque aromate a son propre mode de croissance, avec des spécificités qui lui sont propres. Habituellement, lors de l’achat des semis, une description vous permettra de connaître les quelques règles primordiales, afin d’obtenir de bons résultats. Régulièrement, vous ne devez pas hésiter à effectuer un rabattage ou un taillage, en particulier pour les plantes cultivées pour leurs feuilles ou leurs tiges. Ces actions permettent de stimuler l’aromate à produire de nouvelles tiges ou feuilles, qui possèderont un plus bel aspect que les premières. Lorsque la tige possède un minimum de cinq feuilles, vous pouvez pincer la tige, ce qui permettra de faire monter la sève, en améliorant sa croissance. Si elles demandent un entretien minimum, gardez toujours un œil ouvert sur l’évolution de votre culture. Le jardinage demande une sélection sévère, pour assurer une croissance énergique. Ainsi, dès qu’un plant est fané, vous devez le supprimer, ou certaines plantes trop prolifiques, comme la menthe, devront être dégagées. Dans le cas où le pot ne serait pas suffisant face à la croissance des aromates, vous devez réaliser un rempotage. Celui-ci se fait normalement durant les périodes de croissance, au début du printemps. Cette action permet de renouveler les matières organiques contenues dans la terre, et de redonner de l’espace aux racines, ce qui rendra vos plantations plus vigoureuses et plus belles. 

Nature et Découverte propose un contenant nomade, qui pourra se déplacer de son lieu de culture à la table, pour cueillir par chacun les herbes dont il a besoin. Ludique, il se déplace facilement grâce à une anse, qui lui permet en outre d'être en suspension.
Afficher la galerie
Nature et Découverte propose un contenant nomade, qui pourra se déplacer de son lieu de culture à la table, pour cueillir par chacun les herbes dont il a besoin. Ludique, il se déplace facilement grâce à une anse, qui lui permet en outre d'être en suspension.
©DR

Le meilleur moment pour un jardinier reste celui de la cueillette de son labeur, mais quelques règles sont encore à suivre, pour assurer une bonne longévité à sa culture. Il est préférable de ne pas récolter trop vite, en prélevant sur des plants trop jeunes. Il est plus sage de patienter jusqu’à maturation de la plante, la période la plus favorable se situant avant la floraison ou à son début, car elle sera gorgée d’huiles essentielles. Pour les herbes destinées à être séchées, cueillez-les uniquement pendant une période sèche, sinon la présence d’eau pourrait favoriser l’apparition de moisissures. Cette technique de conservation se fait à l’ombre, dans un lieu ventilé et assez chaud (20 à 30°), en suspendant ou en posant sur un plat les plantes le temps qu’elles deviennent craquantes. Attention car il est possible que cette action change perceptiblement le goût du produit. Fraîches, vous pouvez également les congeler, pendant une période de quatre à six mois, en les ciselant dans un contenant. L’astuce pour réveiller les saveurs de la Méditerranée consiste à les laissez macérer dans un bain d’huile d’olive tout au long de l’année.

Le tapis de graines fines herbes de Nature et Découverte s’installe tout simplement dans une jardinière, pour faciliter la mise en culture. Arrosez régulièrement et vous obtiendrez de belles herbes, pour agrémenter tous vos petits plats.
Afficher la galerie
Le tapis de graines fines herbes de Nature et Découverte s’installe tout simplement dans une jardinière, pour faciliter la mise en culture. Arrosez régulièrement et vous obtiendrez de belles herbes, pour agrémenter tous vos petits plats.
©DR

Embaumant aussi bien la cuisine que le jardin, les plantes aromatiques sont à la portée de toute la famille, si on respecte quelques règles d’or et les spécificités de chacune. Fraîches et naturelles, elles apporteront une saveur particulière en cuisine, ou pourront être consommées en tisanes. D’ailleurs, noubliez pas qu’elles sont utilisées depuis des millénaires comme plantes médicinales.

www.singulier.com
www.natureetdecouvertes.com
www.salomonsen.se

Article publié le 11 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire