Le dépérissement des conifères.

Les conifères meurent parfois sans crier gare : une vilaine maladie qui s'attaque à leurs racines. Incurable malheureusement. Appliquez l'adage bien connu : mieux vaut prévenir que guérir !

Sauver les conifères.
Après un printemps très humide, suivi d'un été chaud, vos conifères et tout particulièrement les thuyas et les cyprès de Lawson risquent de dépérir subitement. Le feuillage brunit ou rougit et sèche. A la base du tronc et sur les racines, vous découvrirez alors une pourriture brune et spongieuse. C'est le dépérissement des conifères.

Si l'arbre est atteint, il n'est rien à faire. Arrachez et brûlez-le. Ne replantez pas sur le même emplacement des conifères avant quelques années.

En revanche, des mesures préventives vous garantissent contre une telle invasion. Ne maintenez pas au pied une humidité constante : le champignon responsable de la maladie adore cela. Arrosez abondamment mais peu fréquemment (une fois par semaine entre juillet et août). Prenez garde de ne pas blesser la base du tronc en passant la tondeuse.
Traitez préventivement avec de l'Aliette (fongicide à base de fosétyl d'aluminium) en arrosage au pied des conifères 3 fois par an entre avril et septembre.

Le conseil Maison.com

Utilisez l'Aliette en doses hydrosolubles qui se dissolvent facilement dans l'arrosoir.

Dicton :
"Jamais d’août sécheresse n'amènera richesse."
Article publié le 4 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.