La digitale sauvage, le charme champêtre

Cette fleur ornée de clochettes aux tons violets et rosés offrira à votre jardin la douceur de la campagne. Les jardiniers en herbe affectionnent particulièrement la digitale sauvage pour sa facilité d’entretien.

Avec ses jolies clochettes, la digitale sauvage fait le bonheur des insectes pollinisateurs.
Voir plus : Digitale

Avec ses ravissantes fleurs en forme de clochettes, la digitale sauvage est la solution idéale à tout jardin en mal de coquetterie. Elle ajoutera un brin de féminité et de candeur à un extérieur dépeuplé, et agrémentera vos haies et bordures d’une touche raffinée.

La digitale sauvage trouvera également sa place dans des massifs aux tonalités foncées, où elle pourra atteindre une hauteur moyenne de un mètre. Bien entretenus, certains spécimens peuvent même s’élever jusqu’à près de deux mètres de hauteur.

Ses clochettes sont très appréciées des insectes pollinisateurs. La digitale sauvage fera donc le bonheur des abeilles et des papillons qui viendront peupler votre jardin. Attention toutefois aux indésirables limaces et escargots.

Où planter la digitale sauvage ?
Malgré son apparence délicate, la digitale sauvage s’épanouit dans des environnements très variés. Elle sera chez elle autant dans les sous-bois et sur les côtes maritimes que dans les clairières et les terrains montagneux. Seuls un sol acide sans calcaire et la fraîcheur des endroits ombragés sont nécessaires à son bien-être.

Quand planter la digitale sauvage ?
En semant ses graines d’avril à juin ou de septembre à octobre, la digitale sauvage fait sonner ses cloches pour annoncer le début de l’été et fleurit tout au long de la belle saison. Le repiquage des plantules se fait de septembre à octobre.

L’entretien de la digitale sauvage est très simple et se limite à un arrosage en cas de forte chaleur. La floraison peut être stimulée en éliminant les fleurs fanées sans couper les tiges. Sa nature de fleur vivace lui permet de refleurir chaque année, sans avoir besoin d’être replantée. Par précaution, munissez-vous de gants pour manipuler la digitale sauvage, car ses feuilles et ses fleurs sont toxiques.

Article publié le 15 janvier 2014

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire