Egayer votre hiver grâce au Cymbidium !

Avec ses opulentes grappes de fleurs, le Cymbidium est une des orchidées des plus faciles à vivre et des moins paresseuses. Pendant que la plupart des plantes se relaxent, elle bourgeonne pour éblouir les intérieurs pendant la période de Noël. Et comme le vin, elle se bonifie au fil du temps, car plus les saisons passent et plus elle produit de fleurs.

Le Cymbidium, une ochidée multicolore. Adoptez votre couleur pour un intérieur réjouissant !
Une star hivernale


On connaît tous les fleurs de Cymbidium, parfois sans le savoir : elles sont les vedettes incontestées des compositions florales qui ornent les intérieurs pendant la période légèrement morose de l’hiver. Blanc, vert, jaune, jaune crème, brun, rose et rouge, les fleurs offrent un panel de couleurs considérable, à l’exception du bleu et du noir. Pendant dix semaines, votre appartement sera allègrement fleuri d’une couleur chatoyante. A Noël, le Cymbidium aura sa place aux côtés du sapin pour mieux égayer la pièce.


Un Cymbidium : pour tous ceux qui n’ont pas la main verte

Le Cymbidium est populaire auprès des cultivateurs qui ont un penchant pour les orchidées faciles d’entretien. Très endurant et indulgent, il fleurit abondamment. En effet, il est relativement facile de subvenir à ses besoins. Cette orchidée a le volume d’une plante d’intérieur et elle est une espèce idéale pour les cultivateurs qui n’ont qu’un espace réduit à mettre à la disposition de leurs fleurs. Au cœur des feuilles abondantes et souples, émerge une hampe florale.


Des montages asiatiques aux appartements européens

A l’état sauvage, le Cymbidium voit le jour en Asie du Sud-Est, sur le versant frais des montagnes, mais aussi dans les savanes. C’est la raison pour laquelle cette plante a besoin d’une alternance thermique bien marquée entre le jour et la nuit. Quant au Cymbidium moderne connu aujourd’hui, il est apparu au début du XXe siècle et a conquis l’Europe autour des années 60. Les fleuristes ont contribué à sa popularité en clamant sa robustesse et sa facilité à refleurir. Orchidée terrestre, il pousse dans le sol et possède des racines aquatiques ; il aime donc être immergé pour se nourrir et être épanoui.


Prendre soin de lui

N’exposez pas le Cymbidium au soleil direct, car les fleurs pourraient être brûlées. Comme il leur faut suffisamment de lumière, l’endroit idéal pour lui est donc près d’une fenêtre voilée d’un rideau.
Température : la plage idéale des températures pour le Cymbidium va de 10 à 21 º C la journée et de 17 à 18 º C la nuit.
S’il fait trop chaud, laissez simplement la plante à l’ombre, et pulvérisez de l’eau dessus. Pour qu’elle fleurisse, elle doit passer trois nuits consécutives en dessous de 18 º C.
Trop d’ombre ne lui convient pas. Si les feuilles se montrent d’un vert foncé, elles indiquent alors qu’elles manquent de lumière. Les feuilles de couleur jaune pâle avec en supplément des points noirs en particulier dans la courbure de la lame signifient que la plante reçoit trop de soleil. Placez-la alors dans un endroit davantage sombre.
Pour que le Cymbidium soit heureux, ses feuilles doivent être entre vert clair et vert foncé.

N’hésitez pas à faire greloter votre Cymbidium pour qu’il refleurisse l’année suivante. Les différences de température entre le jour et la nuit lui permettent de prospérer. Il est donc conseillé de le placer de mai à octobre à l'extérieur jusqu’aux premières gelées.
Article publié le 25 octobre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.