Plante étiquetée, jamais oubliée ?

Ne vous est-il jamais arrivé de ne plus trouver le nom de telle ou telle plante, que vous aviez pourtant traquée avec ferveur dans les fêtes des plantes ? La perle rare, le joyau de votre jardin mérite une étiquette !

Plante étiquetée, jamais oubliée !

A planter ou à accrocher, quelles sont les meilleures étiquettes de jardin ?

Tout dépend du type de plantes à marquer. Pour toutes les fleurs vivaces qui disparaissent en hiver, les étiquettes à planter s'imposent. A choisir également pour les espèces dont le feuillage persistant est trop souple pour y fixer solidement une étiquette. En revanche, pour les arbres et les arbustes, mieux vaut opter pour un marquage qui s'accroche aux branches. Fichée au pied, votre étiquetage risque de disparaître sous le feuillage.
Si vous devez les ficher en terre, prenez des étiquettes montées sur un pique ou taillées en biseau. Pour les accrocher à des branches, elles devront être munies de trous à une extrémité.

Quelle est la meilleure matière pour les étiquettes de jardin ?

Vous choisirez le matériau selon la longévité que vous souhaitez et l'ambiance de votre jardin. Au potager, préférez les modèles les plus simples, en bois peint ou en plastique. Ces étiquettes peuvent se réutiliser d'année en année si elles ne se cassent pas.
En teck ou en bambou, nous voilà dans le domaine des étiquettes imputrescibles, pour plates-bandes raffinées. Elles aussi peuvent se réutiliser plusieurs fois.
La tendance va aujourd'hui aux étiquettes métalliques, aluminium anodisé ou émaillé, cuivre : elles allient l'aspect traditionnel à une longévité sans précédent.
Méfiez-vous des étiquettes en rhodoïd, transparentes : à force de discrétion, elles sont peu visibles à moins de les placées bien au-dessus de la végétation. Pensez également à protéger vos étiquettes
.

Avec quoi écrire sur les étiquettes de jardin ?

Tout dépend de la durée de vie que vous souhaitez pour votre marquage. Le temps d'une saison au potager, un simple crayon à papier suffit. Efficace sur tous les supports s'il est bien gras. Mais un marqueur indélébile résistera mieux aux intempéries. Les étiquettes en cuivre ou en aluminium, se gravent avec un stylo bille bien pointu ou une pointe : appuyez-vous sur une surface souple et pressez fort en écrivant.

Marqueur noir ou doré, pinceau et encre de Chine, voilà ce que méritent les étiquettes les plus sophistiquées en teck ou en bambou.
Gros feutre blanc obligatoire sur les étiquettes transparentes.

Article publié le 14 novembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire