Fabriquer un piège à frelons asiatiques

Le frelon asiatique ne s’attaque pas nécessairement à l’homme, mais inquiète les apiculteurs, puisqu’il est un prédateur pour les abeilles. Le piège à frelons est une solution efficace pour lutter contre leur développement.

Le piège à frelons asiatiques est étudié pour attraper uniquement cet espèce. Les gros insectes ne peuvent entrer dans le pièges, alors que les petits pourront s'évader par des jours aménagés dans le piège.

En France, la première observance de frelons asiatiques a lieu en 2004. Si les origines de son apparition restent mystérieuses, il semblerait qu’il se soit introduit dans des containers de marchandises, en provenance d’Orient. Désormais, le frelon asiatique est présent sur l’ensemble du grand Sud-ouest français. Il se distingue du frelon commun par sa taille plus réduite et sa coloration. Le frelon asiatique n’est pas agressif pour l’homme, hormis à proximité de son nid. Sa piqûre n’est pas dangereuse, mais elle peut entraîner des complications médicales en cas de piqûres multiples, de piqure près d’une muqueuse, ou pour les personnes allergiques au venin d’hyménoptère.

Le problème principal du frelon asiatique concerne son alimentation, puisqu’il s’attaque aux abeilles ouvrières. Patiemment, il survole l’entrée de la ruche, pour fondre sur sa proie et la ramener au nid, où les larves attendent de se nourrir. A partir de cinq frelons, la ruche est condamnée et nécessite son déplacement. Rappelons qu’outre la production de miel, les abeilles jouent un rôle capital dans la survie des végétaux, grâce au transfert du pollen qu’elles assurent. A la sortie de l’hiver, chaque frelon devient potentiellement une reine, pouvant créer sa propre ruche, ce qui développe considérablement leur nombre et leur expansion. En installant un piège à frelons, vous contribuez à leur capture, à la réduction du nombre de futurs nids et à la sauvegarde des abeilles.

Préparation du matériel

Après sa période d’hibernation, le frelon asiatique est en manque de sucre. De ce fait, le sirop de cassis et la bière sont des appâts efficaces pour attirer l’insecte. Afin d’éviter la capture d’abeilles, il est préconisé d’y rajouter un peu de vin blanc, qui agira comme répulsif auprès de ces dernières. Le piège proposé a été étudié pour capturer uniquement les frelons asiatiques, et ne pas influencer la diffusion des autres insectes. Pour ce faire, il vous faudra :

  • Une bouteille d’une contenance de 2 litres
  • Une grille métallique avec des mailles de 3 mm, permettant d’isoler l’appât de la chambre de capture
  • Une planchette de bois de 20 cm x 20 cm
  • 60 cm de fil de fer
  • Deux petites vis
  • De la colle PVC
  • Une paire de ciseaux
  • Une perceuse avec ses forêts
  • Du papier de verre

A la sortie de l'hiver, le frelon asiatique est en manque de sucre. De ce fait, le piège utilise un appât à base de sirop de cassis et de bière. Un peu de vin blanc permet d'éloigner les abeilles, pour ne pas influencer la diffusion des autres espèces d'insectes.
Afficher la galerie
A la sortie de l'hiver, le frelon asiatique est en manque de sucre. De ce fait, le piège utilise un appât à base de sirop de cassis et de bière. Un peu de vin blanc permet d'éloigner les abeilles, pour ne pas influencer la diffusion des autres espèces d'insectes.
©DR

Fabriquez votre piège à frelons asiatiques

Commencez par fabriquer la chambre de capture. Sectionnez la base de la bouteille à 35 mm du fond et l’entonnoir à 25 mm au-dessus de l’étranglement. Avec le papier de verre, élimez les bords pour éviter de blesser les insectes. L’entonnoir se place tête en bas, et se fixe à la bouteille avec deux vis, afin de laisser un espace de 5 mm, qui permettra aux petits insectes de s’échapper. Découpez dans la grille un cercle de 10 cm, et collez-le au fond de la bouteille découpée. Rentrez le corps de la bouteille de 5 cm dans le culot restant de la bouteille, qui servira de cage à appâts. N’oubliez pas de percer trois trous de 7 mm dans le centre du bouchon, qui sera vissé et bloqué par une point de colle PVC. Ce diamètre permettra d’interdire l’entrée aux plus gros insectes. Le toit de protection se constitue de la planchette de bois de 20 cm x 20 cm, qui se place à 15 cm au-dessus de l’entrée du piège. Il suffit de percer deux trous en opposition, à 5 cm du centre de la planchette, pour y passer un fil de fer, relié à la chambre de capture. Pour boucher les trous sur le toit, utilisez la colle PVC.

Lorsque votre travail est effectué, vous pouvez placer votre piège dans le jardin, de préférence au soleil et jusqu’à un mètre de haut. Si malencontreusement, un autre insecte que le frelon asiatique tombe dans le piège, vous pourrez le libérer facilement, en retournant le piège dans un sac. Les insectes pourront s’échapper par le haut, pendant que les frelons asiatiques tomberont dans le fond du sac.

Article publié le 4 avril 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire