Des graminées pour l'arrière-saison

Les graminées ne sont que grâce et légèreté. Elles font penser au printemps, on les a remarquées cet été. Mais savez-vous que l'automne va à ravir à certaines d’entre elles ? Et que l'hiver finit d’embellir certaines autres ?

Collection automne-hiver
De nombreuses graminées poussent, en effet, la coquetterie, après leur floraison en fin d'été, jusqu'à changer la couleur de leur feuillage. Celles qui sont persistantes prolongent encore le spectacle en hiver, habillées de givre ou de neige.

Dans l'idéal donc, il convient d'avoir au jardin des unes et des autres. Mais lesquelles choisir ? se demande-t-on... pour se rendre compte un jour que la vraie question, c'est : Qu'ai-je à leur offrir ? Quel sol ? Quelle exposition ? Les graminées sont nombreuses et leurs exigences variées. Il y en a toujours une qui s'adaptera à votre situation.
Parmi les grandes belles d'automne, le miscanthus sinensis 'Purpurascens' (2 m), devenant rouge orangé dès la fin de l'été, préfère les sols riches et bien drainés. Idem pour le Panicum virgatum (1,50 m), dont les feuilles passent du vert foncé au rouge bordeaux. Plus petits, les stipa tenuissima, ou cheveux d'ange, devenant quant à eux jaune bronze, aiment les sols légers, même secs. Toutes sont bien rustiques et faciles de culture.

Ne vous en privez pas plus que de ces merveilles au feuillage persistant comme les petites fétuques (Festuca glauca, 20 cm), parfaites en rocailles ou les luzules (Luzula, 40 cm) pour les sous-bois. Si vous avez de la place et un sol riche, plantez des cannes de Provence (Arundo donax, 3 m). Elles s'avèrent assez rustiques une fois bien installées, après 3 ou 4 ans.

Le saviez-vous ?
Les graminées, plus de 6000 espèces, poussent partout dans le monde et représentent 20% de la couverture végétale terrestre. Ces "herbes" se contentent en effet du vent pour la pollinisation de leurs fleurs. C'est lui qui porte le pollen aux stigmates et parfois sur de très longues distances.

L'astuce de Pierre
Laissez sécher sur pied toutes vos graminées pour ne les rabattre qu'au début du printemps. Si vous craignez des semis spontanés, parfois nombreux, coupez juste les inflorescences, un peu avant qu'elles ne fanent.
Article publié le 11 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.