Hellébores, une envie de douceur au coeur de l'hiver...

Braves hellébores qui n'hésitent pas à braver le froid pour vous offrir leur teinte singulière, un blanc, parfois teinté de vert "chartreuse" dit-on. A planter maintenant en pleine floraison.

Hellébore
Malgré leur surnom de "rose de Noël", la floraison des hellébores déborde largement la période des festivités. La seule à mériter ce qualificatif ? Helleborus niger qui fleurit à la fin de l'année, parfois même dès novembre pour la variété 'Praecox'.
Les autres sont un peu plus tardives, épanouissant leurs clochettes à partir de fin janvier jusqu'à avril.

Si la saison de l'hellébore commence tardivement, c'est normal, car il lui faut des nuits fraîches (moins de 10°C) entre le 15 août et le 15 septembre.

Cette élégante vivace déploira ses charmes dans de nombreuses situations : dans une rocaille ou une bordure, dans un massif, tapissant le pied d'un arbre, dans une jardinière profonde et même en fleur coupée.
L'hellébore préfère les sols à tendance calcaire, riches, même lourds, mais toujours bien drainés. Une situation ombragée l'été, mais ensoleillée l'hiver, lui plaira. Elle se développe donc parfaitement bien au pied d'arbres ou d'arbustes à feuillage caduc.

Une fois plantée, oubliez-la : l'hellébore ne demande aucun entretien. D'une couleur blanche tirant sur le vert, cette fleur généreuse et délicate est particulièrement robuste. Elle n'hésitera pas à s'épanouir sous un tapis de neige ! Les hellébores sont très rustiques, puisqu'elles résisteront jusqu'à -15°C.

Le saviez-vous ?

Pour multiplier l'hellébore, séparez en septembre-octobre les jeunes pousses qui se sont développées à la périphérie de la souche rhyzomateuse.
Article publié le 11 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.