Herbes aromatiques, senteurs d'ailleurs !

Cuisiner italien ou marocain n'est pas si sorcier mais le secret de la réussite réside dans ces herbes magiques qui en font le "goût de là-bas" ! Pour les avoir toute fraîches, gorgées de saveurs, mieux vaut les cultiver à la maison, à portée de mains et des papilles.

SENTEURS...
Cet article fait partie du dossier Des légumes sur ma terrasse

Toutes les herbes aromatiques ne tiendront pas sur votre balcon ou votre rebord de fenêtre. Sélectionnez celles qui vous appréciez le plus et que vous avez difficulté à trouver sur les marché. Plutôt cuisine de la méditerranée ? Basilic, origan, thym, sauge et romarin seront vos classiques. Inconditionnel de la cuisine orientale ou asiatique ? Ce sont la coriandre, la menthe et la mélisse, pour son parfum de citronnelle, qu'il vous faut.

Ces herbes aromatiques se prêtent parfaitement à la culture en pot car leurs exigences sont tout à fait limitées. Qu'elles soient vivaces comme l'origan, la menthe ou la mélisse, annuelles comme la coriandre ou le basilic ou bien arbustives comme la sauge, le romarin ou le thym, elles aiment le soleil et la chaleur. Celles à feuilles coriaces, autrement dit les arbustives, résistent cependant mieux à la sécheresse que les autres. Mariez-les donc ensemble dans une jardinière. Vous en profiterez l'hiver encore car leur feuillage est persistant.

Le basilic et l'origan gagnent quant à eux à être cultivés individuellement, dans un pot suffisamment large et profond dans lequel le terreau dessèche moins vite. C'est aussi plus pratique pour la coriandre dont il faut renouveler les semis pour récolter des feuilles jeunes et des plus parfumées. Enfin, isolez la menthe aussi qui devient vite envahissante. La menthe marocaine est celle que l'on infuse dans le thé vert mais la menthe poivrée ou celle des jardins est aussi beaucoup utilisée en cuisine. A vous de voir... et de sentir !

Le saviez-vous ?
Il n'y a rien de plus savoureux que les feuilles fraîches de ces herbes mais il est toujours possible de les conserver, soit en les séchant soit en les congelant. Récoltez-les alors au moment où les plantes sont les plus riches en huiles essentielles et donc les plus parfumées, c'est-à-dire peu avant la floraison, en fin de matinée, quand les feuilles, débarrassées des perles de rosée ne subissent pas encore les assauts de la chaleur.

L'astuce Maison.com
Paillez la surface des pots de gravillons : ils stabiliseront le pot, préserveront le feuillage des éclaboussures dues à l'arrosage et contribueront à garder le pied des plantes au frais.

Article publié le 25 juillet 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.