Les jardins anglais, tout un art

Les anglais sont minutieux, rien ne dépasse. Et leurs jardins sont à leur image. En totale opposition avec le jardin à la française, ces jardins sont à reproduire.

Un jardin à l’anglaise, informel mais pourtant très travaillé. Le mixed border rouge et mauve délimite parfaitement l'admirable gazon de l'allée.

Couleurs harmonieuses, allées grandissantes, ambiance paisible. Les jardins anglais reflètent sans cesse l’amour des britanniques pour la nature. Le jardin anglais fait sa toute première apparition au 16èmesiècle. Le but poursuivi est clairement celui de redécouvrir la nature et non de chercher en vain à la contrôler. Ce n’est pas un hasard si ces jardins sont de purs chefs-d’œuvre car la plupart des créateurs étaient des peintres. On distingue deux types de jardins anglais : le jardin « paysage » qui s’étend à perte de vue et le jardin à l’anglaise, qui éblouit avec ces plates-bandes colorées et préférant les surfaces closes.

Un des éléments les plus représentatifs du jardin anglais : les mixed borders. Ces bordures fleuries ou mixed borders permettent de dissocier chaque zone du jardin. Composées de géraniums ou de roses trémière, en cherchant à imiter la nature, elles se fondent très bien dans le décor.

Créé principalement avec des éléments naturels, le jardin anglais est composé de sections, séparées par des haies taillées ou des petits chemins. Les haies, les arbustes, les fleurs sont complètement intégrés dans cet espace. Les plantes apportent des touches de couleur et créent des formes totalement inattendues. Tout cela marque clairement la différence entre les jardins classiques et les jardins anglais.

Laisser la nature évoluer dans son jardin est une chose. Inventer un jardin anglais en est une autre. Les Anglais sont très maniaques. Les haies sont taillées à la perfection et la qualité de la pelouse reste un élément primordial des représentations anglaises. Elle constitue un décor à elle-seule et doit pour cela être « chouchoutée », ce qui impose un entretien quotidien. Ce style de jardin nécessite une excellente connaissance des végétaux, mais aussi une maîtrise des couleurs, des luminosités qui créent le style si particulier des jardins anglais. Ce type de jardin évolue au rythme de la nature et se métamorphose au gré des saisons. Il faut que le jardin trouve une harmonie entre les volumes, les couleurs et les matières végétales, pour être au plus haut point magnifié.

Les anglais ont sans doute plus la main verte que nous. Ainsi, leurs jardins sont de vraies peintures vivantes.

Article publié le 2 janvier 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire