Lantanas : pour rivaliser avec le soleil

S'il fait trop froid chez nous l'hiver pour que les lantanas survivent sans aide, il fait bien assez chaud l'été partout pour qu'ils fleurissent sans jamais montrer le moindre signe de fatigue. Ils aiment le soleil et supportent la sécheresse.

Jolies mais toxiques !
Les lantanas (L. camara) sont de solides santés. En Australie ou en Californie où le climat les comble, ils se sont naturalisés au point d'être devenus envahissants. Mais n'ayez crainte : ils sont, chez nous, bien sages.

Même dans le Midi où il peut être possible de les garder en pleine terre, ces petits arbustes persistants ne vivent jamais longtemps car il suffit de quelques nuits autour de -5 °C et hop ! ils tirent leur révérence. Ainsi donc sont-ils généralement traités comme des plantes annuelles, à planter dans un sol riche et bien drainé.

Dans ce registre, le Lantana est capable de rivaliser avec les plus prolixes des fleurs d'été, il donne ses premières fleurs dès le mois de juin puis sans interruption jusqu'en octobre. Ce sont en réalité des groupes de petites fleurs qui s'épanouissent d'abord en périphérie, puis progressivement jusqu'au coeur. Les couleurs alors varient : en dégradé de la périphérie au coeur déclinant la gamme du rouge au jaune, ou du rose au jaune pâle, franchement bicolores ou unis.

Si ces lantanas sont buissonnants, parfois conduits sur tige, il existe d'autres variétés qui sont rampantes. Leurs fleurs, violettes ou blanches, sont portées à l'extrémité des tiges souples de 80 cm à 1 m. Mariez les premiers aux héliotropes, aux sauges (comme Salvia uliginosa) ou aux verveines hybrides. Placez les rampants au sommet d'un muret de pierres ou seuls, en suspension : ils y seront remarqués tout l'été.

Le saviez-vous ?
Toutes les parties des lantanas sont toxiques. Leurs jolies feuilles par exemple ou leurs fruits peuvent ainsi entraîner, après ingestion, des vomissements, des diarrhées, voire des gênes respiratoires graves.

L'astuce Maison.com
Les lantanas poussent vite et fleurissent d'autant plus si l'on prend soin de les débarrasser de leurs fleurs fanées. Cela permet, par la même occasion, d'éviter la formation des baies, noir violine à maturité, qui pourraient tenter les petits gourmands !
Article publié le 20 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.