La marguerite, fleur bénie des papillons

Loin d’être précieuse, la marguerite affectionne les sols pauvres et une petite quantité d’eau lui suffit pour illuminer les jardins de mai à juillet. Cette plante rustique et vivace est très appréciée des papillons qui s’y réfugient et s’en nourrissent.

La floraison de la marguerite s'étale de mai à juillet

Originaire d’Europe, le Chrysanthemum leucanthemum fut introduit en Amérique par les premiers colons. Présentant des feuilles oblongues et caulinaires, elle servait autrefois à prédire l’avenir, ce qu’illustre encore la tradition de son effeuillage : « il m’aime, un peu, beaucoup, à la folie… », censée révéler l’intention des amoureux.

Ses fleurs en capitules, composées de 20 à 30 pétales ou rayons, sont disposées autour d’un disque jaune radié et renferment toutes les qualités nectarifères de la plante. Muni d’une tige rigide et peu ramifiée, ce membre de la famille des Astéracées peut atteindre un mètre de hauteur.

La marguerite est une fleur très rustique et facile à cultiver. Hantant les fonds de jardins ou les pelouses anciennes, elle se ressème naturellement et ne nécessite aucun entretien particulier. Il vous suffira de couper les hampes florales à défloraison et de les laisser repousser au printemps suivant.

Idéale pour la confection de bouquets, notre plante mellifère vit longtemps coupée au sein d’une composition champêtre dans laquelle vous pourrez également glisser centaurées et coquelicots. Estime, confiance, simplicité du cœur, patience…elle vante toujours les qualités de ceux qui la reçoivent. N’hésitez plus à dire à vos proches tout le bien que vous pensez d’eux !

www.prairiesfleuries.com

Article publié le 11 février 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.