Tomates : adieu mildiou !

Le mildiou est une calamité pour qui cultive des tomates. Il y a toujours une bonne raison pour connaître des pullulations : temps pluvieux, arrosage à tout-va qui mouille le feuillage... Seule la prévention vous épargnera les dégâts. Le secret des jardiniers d'autrefois...

W97Malin
Malheureusement, le mildiou adore les tomates. Qu'il vienne coloniser vos plants et vous verrez apparaître des taches brunâtres aux contours plus clairs sur les feuilles. Retournez-les et vous découvrirez un duvet blanchâtre qui se développe en parallèle au revers. La récolte est alors compromise, le traitement curatif étant d'une efficacité restreinte.

Mieux vaut prendre les devants et prévenir plutôt que guérir comme dit l'adage. Les anciens jardiniers avaient un truc infaillible pour éviter les attaque de mildiou. A la plantation ils enfonçaient un morceau de fil de cuivre - 1 à 2 cm de long pas plus - en travers de la tige à la base, dans la partie qui sera enterrée. Frotter ce fil de cuivre au papier de verre en augmente l'efficacité : vous éliminez ainsi son vernis. Comment vous procurer du fil de cuivre ? En dénudant du câble électrique par exemple.

Deux précautions valent mieux qu'une. Cultivez au pied de vos tomates quelques capucines naines : elles ont aussi la réputation d'éloigner le mildiou.

Le conseil Maison.com
Soignez vigilant lors de l'arrosage de vos tomates. Veillez à bien orienter le bec de l'arrosoir ou l'embout de votre tuyau vers le bas, bien à la base du pied de tomates. La position n'est guère confortable, mais ainsi vous ne favoriserez pas l'installation et la propagation du mildiou d'une plante à l'autre.

Dicton :
"Mai sans rose rend l'âme morose."
Article publié le 9 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.