L’étonnant Pachira : partez à sa découverte

Le Pachira n’a pas fini de vous surprendre. Derrière son tronc massif, il dérobe des vertus que l’on n’oserait soupçonner… Ses fleurs apparaissent à n’importe quelle période de l’année et ses pouvoirs magiques font de cet arbre un enchanteur.

Pachira au tronc tressé
Un porte-bonheur dans votre salon

Sous son allure imposante, le Pachira cache un symbole. Ses feuilles, composées de 5 folioles, évoquent les cinq doigts de la main correspondant pour le Feng-Shui au bois, au métal, à l’eau, à la terre et au feu. Surnommé arbre de la bonne fortune, il apporte prospérité au sein du foyer. De sa main, il capte la monnaie et de son tronc vrillé, il préserve le trésor recueilli. Il est donc un présent considérable car il est un gage de richesse pour vos êtres chers.

Un arbre qui s’adapte

De la famille des Bombacacées, le Pachira pousse naturellement dans des zones marécageuses. Il voit le jour dans les embouchures et berges des rivières du Mexique au Brésil et peut atteindre dans son habitat naturel jusqu’à dix-huit mètres de haut. Mais la surprise de cette merveille, c’est que le Pachira peut séjourner à n’importe quel emplacement dans la maison, aussi bien en pleine lumière qu’à l’ombre. Ses feuilles, d’un vert clair, ont la particularité d’être brillantes, et parviennent toujours à capter la lumière. Son tronc renflé lui permet de stocker des substances nutritives et des réserves d’eau. Il est donc même capable de résister à des périodes de sécheresse.

Le Pachira, pas seulement esthétique…

Il est aussi comestible ! En Amérique latine, il est cultivé pour sa noisette comestible se développant dans une sorte de très grandes nacelles en bois. Les noisettes sont d'un brun clair parcouru par des bandes blanches. Leur goût ressemble à celui des cacahuètes, et peuvent être consommées crues, cuisinées ou moulues en farine pour fabriquer du pain. Ses fleurs voyantes possèdent des pétales longs et lancéolés, et s'ouvrent comme une peau de banane. Elles sont aussi consommées…

Prendre soin d’elle

Sans être difficile, la principale exigence de cette plante est une bonne humidité atmosphérique. Le Pachira ne se ramifie pas facilement. Il faut le rabattre au printemps pour provoquer d'autres pousses.
Les températures habituelles d'un appartement conviennent toute l'année. Attention toutefois au chauffage central qui dessèche l'air en hiver. Durant cette saison, il est aussi possible de placer la plante à la fraîcheur, elle le supportera très bien. Ne la soumettez pas à des températures inférieures à 5°.
En été, arrosez régulièrement la plante sans jamais laisser le mélange se dessécher. En hiver, laissez le compost sécher sur quelques centimètres entre chaque arrosage. Réduisez encore plus les arrosages si la plante est hivernée à la fraîcheur.

Avertissement : le Pachira peut vivre de nombreuses années et devenir très encombrant pour un intérieur traditionnel.
Article publié le 13 septembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.