Fascinants delphiniums

Avec un nom comme ça, si distingué, presque musical, les delphiniums ne peuvent jouer que les divas, grandes et fascinantes, imposantes et tellement fragiles : difficile de ne pas succomber à leurs charmes

appelé aussi Pied d'alouette
Avec leurs têtes de beautés fatales, les delphiniums font rêver les jardiniers. Pensez ! Ça a des jambes, ou plutôt, pardon, des tiges démesurées (1,80 m, ça compte !), ça vous écrase de toute sa hauteur, ça vous lance parfois des yeux noirs. Bref, ça vous fait dire : qu'est ce que c'est beau !

Mais à quoi tient la beauté ?
Un orage, un coup de vent, une poignée de grêle et le rêve s'abat par terre. Les delphiniums sont de grandes coquettes fragiles qu'il convient de chouchouter. Les plus grands, aux hampes florales longues et lourdes (les fleurons étant souvent doubles) comme celles de la série Pacific, doivent impérativement être tuteurés.

Cependant, il existe des delphiniums plus autonomes. Entendez par-là qu'ils tiennent debout tout seuls, sans craindre les évanouissements à la première intempérie : ceux-là ne dépassent guère 1 m comme les 'Fantasia' ou les 'Belladonna' aux fleurs légères souvent simples. Mais, avec ceux-là, pas d'effet "fusée", le spectacle est moins impressionnant.

Amateurs de hautes statures, découvrez les nouveaux hybrides qui cumulent les qualités : ils sont grands (entre 1,50 et 1,80 m), plus résistants aux maladies et notamment à l'oïdium, plus résistants au vent et beaux. Ainsi certains se parent-ils de couleurs somptueuses comme l'imprononçable 'Fintseraarhorn', à fleur simple, bleu très foncé, ou 'Chelsea', violet pourpre. Superbes auprès de 'Sun Gleam'... en jaune paille.

Le saviez-vous ?
Les delphiniums vivaces sont souvent appelés "pied d'alouette". Or le véritable pied-d'alouette des jardins (Delphinium ajacis) est annuel : il se sème en mai et fleurit de juillet à septembre. Seul point commun : la forme de leur fleur.

L'astuce Maison.com

En début d'été, taillez les épis fanés de vos delphiniums au ras du sol, apportez à leur pied une ration d'engrais et reprenez les arrosages : les delphiniums ainsi considérés se laisseront aller à refleurir au début de l'automne, moins majestueusement certes, mais faut-il donc toujours que l'on se plaigne ?
Article publié le 14 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.