Grimpantes : l'insolite au rendez-vous

Parlez de plante grimpante et la pensée se tourne immédiatement vers la pergola, la gloriette, les façades... Pourtant les plantes grimpantes s'adaptent à des situations plus étonnantes, s'appuyant sur une haie, dégoulinant de potées fleuries, couvrant le sol d’un talus...

Plantes grimpantes : pensez talus, haies, potées fleuries...
Ici des clématites grimpantes qui se marient avec des roses.

Quelles grimpantes utiliser en couvre-sol ?

Il vous faut choisir une plante grimpante vigoureuse. Les lierres forment de remarquables tapis très denses à l'ombre sèche des arbres. Rompez la monotonie en associant diverses variétés aux couleurs différentes de feuillages, panaché comme 'Tricolor' ou aux feuilles très découpées tel 'Sagittifolia' animeront la surface à couvrir. Certains chèvrefeuilles, tel Lonicera acuminata ou L. 'Hall's Prolific', couvriront joliment un petit talus. Certains fusains de petite taille tel 'Kewensis' habillent très bien un muret ou un bord d'escalier grâce à son feuillage vert.
Et si vous préférez les fleurs, pensez aux clématites à grandes fleurs, des variétés pas trop vigoureuses comme 'Mme Lecoultre', 'Lawsoniana', C. macropetala... Elles préfèrent courir sur le sol en compagnie d'une plante très tapissante à feuillage dense comme un lierre.
Les premières branches de toutes ces grimpantes devront être conduites en tout sens pour couvrir le plus vite et le plus dense possible.

Quelles sont les grimpantes les mieux adaptées pour retomber d'un bac ?

Les grimpantes plus délicate et à petit développement poussent très bien en bac. Sans support, elles retomberont par-dessus le bac pour former de gracieuses cascades colorées. Pour changer tous les ans, adoptez les ipomées, cousine des liserons, utilisées en annuelles en raison de leur rusticité. Pour décorer un balcon ensoleillé, commencez par la traditionnelle 'volubilis', Ipomea purpurea en latin. Ses trompettes bleues à profusion rendront rapidement visite aux potées voisines ! Ambiance exotique assurée ! Dans un petit bac préférez le liseron de Mauritanie, Convolvulus mauritanicus, aux petites fleurs roses ou bleues de liseron. N'oubliez pas de les rentrer l'hiver.
Vous pouvez aussi planter des grimpantes pérennes comme les clématites persistantes 'Early Sensation', la vigne vierge panaché crème et rose (Ampelopsis brevipedunculata 'Elegans'), le jasmin officinal...

Quelle grimpante planter pour former une haie ?

Les lianes à grand développement conviennent parfaitement à la réalisation d'une haie à condition de leur offrir un support solide pour supporter le poids de la végétation. C'est préférable à une haie d'arbustes dans des petits espaces : la haie ainsi créée occupe peu de largeur.
Les clématites, qu'elles soient à grosses fleurs ou les variétés botaniques pousseront rapidement pour former un rideau fleuri. La renouée grimpante, Polygonum aubertii, particulièrement vigoureuse couvrira en deux trois ans un grillage de clôture. Le chèvrefeuille des haies, L. caprifolium, ou le chèvrefeuille des bois, L. periclymenum, ravira les amateurs de plantes odorantes et recouvrira grille, clôture et porche.

Article publié le 20 novembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.