Résussir le trou de plantation : un trou d'avance !

La réussite de vos plantations d'hiver dépend, en grande partie, de la façon dont vous préparerez le nouveau logement des racines : le trou de plantation. Ne lésinez ni sur la profondeur ni sur l'amélioration de la terre !

Trou de plantation : Ne lésinez ni sur la profondeur ni sur l'amélioration de la terre !
Feuilles mortes ramassées à la pelle, rameaux dénudés, les arbres et arbustes à feuillage caduc sont entrés en repos. Il est temps d'envisager les plantations.

Rêvez sur les catalogues, promenez-vous chez les pépiniéristes et dans les jardineries... Mais avant de planter, préparez-vous.

Ou plutôt préparer le terrain. Au moins 15 jours à 3 semaines avant d'agir.
Ainsi la terre en profondeur aura le temps de s'aérer.
Creusez sans compter (ou presque !). Bien plus de ne semble l'exiger la motte de terre qui entoure les racines de l'arbre ou l'arbuste convoité : 50 cm de large et autant de profondeur, un peu plus large (60 à 80 cm) si votre terre est de mauvaise qualité (pierreuse, argileuse, très sèche ou très humide).

Au fond du trou,
enfoncez verticalement la fouche-bêche de part en part afin de favoriser la pénétration de l'oxygène en profondeur.
Puis mélangez à la terre du fond ainsi travaillée un engrais complet (ou de fond) : respectez les doses préconisées sur l’emballage.

Le conseil de Maison.com

Votre sol en profondeur n'est pas uniforme. Prenez garde de ne pas mélanger les couches qui le constituent : elles ont des couleurs différentes. Faites-en des tas séparés sur une bâche posée près du trou. Placez-les dans le même ordre lorsque vous comblerez le trou lors de la plantation.

Dicton :
"A la Saint-Placide (5 novembre), le verger est vide."
Article publié le 12 mai 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.