De l'ombre au jardin ? Le rhododendron y règnera en maître !

Vous avez un jardin d'ombre, quelle chance, car l'ombre est le domaine de prédilection du rhododendron.

Les rhododendrons à l'ombre !
A partir de février pour les variétés précoces, et jusqu'en juillet, les rhododendrons fleurissent largement, exposant de généreux bouquets de fleurs aux couleurs chatoyantes. Les principales espèces sont le rhododendron yakushimanum, le rhododendron hybride nain et le rhododendron hybride à grandes fleurs. Ce dernier offre de grosses fleurs et son feuillage persistant permet d'avoir toute l'année un coin de verdure au jardin. Très rustique (on le rencontre notamment dans les régions montagneuses d'Europe et d'Asie), il résiste généralement à des températures très basses, surtout s'il n'est pas placés dans un courant d'air.

En avril-mai, l'impressionnante floraison des rhododendrons hybrides attire tous les regards. Les fleurs sont roses, rouges, carmins, orangées ou encore jaunes, en forme de trompette évasée, mouchetées de pourpre, de rose saumoné... Certaines fleurs parmi les plus grandes peuvent atteindre une dizaine de centimètres de largeur ! Elles sont regroupées en grosses et nombreuses inflorescences terminales. Les rhododendrons hybrides à grandes fleurs sont des arbustes pouvant en général atteindre 2 à 3 m, mais dont la croissance est assez lente.
Les rhododendrons apprécient l'ombre mais peuvent supporter le plein soleil. Ils s'épanouiront notamment très bien à l'abri d'arbres plus grands.

La seule faiblesse du rhododendron ?
Il s'agit d'une plante acidophile, au point de craindre même le calcaire contenu dans l'eau d'arrosage. Défaut auquel il est cependant facile de remédier, si votre terre est calcaire, en procédant à des apports réguliers de terre de bruyère (outre celui que vous avez réalisé au moment de la plantation).
Les racines du rhododendron ne s'étalent pas largement autour de la plante. Cela permet de réaliser facilement des massifs étagés, mêlant notamment rhododendrons hybrides à grandes fleurs, érables du Japon, piéris, rhododendrons nains ou azalées...

Le saviez-vous ?
A l'époque médiévale, le rhododendron était appelé "Rosage". Au XVIII° siècle, c'est le naturaliste Linné qui lui attribua la dénomination actuelle de Rhododendron (du grec rhodon "rose", et dendron "arbre").

L'astuce Maison.com

Les racines restant groupées au pied du rhododendron, cela facilite la transplantation de la plante, même celle de sujets âgés.
Article publié le 27 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.