Taillez "court", taillez "long"... les rosiers ?

Février : les grands froids sont derrière nous. Il est grand temps de tailler les rosiers. Qui mérite une taille sévère ? Qui doit garder plus de branches ? Voilà le secret d'une bonne taille !

Tailler votre rosier au-dessus du 3ème ou du 5ème bourgeon
Chaque année, lorsqu'il s'agit de tailler vos rosiers, vous restez perplexe le sécateur à la main.

Vous êtes tenté pour ralentir la croissance trop généreuse de tel rosier de le couper très près du sol. Au contraire, vous laissez tel autre un peu maigrichon, presque intact. C'est exactement le contraire qu'il faut faire !

Avec la taille, vous stimulez la ramification et la croissance de vos rosiers. Plus vous coupez les branches près du sol et plus la stimulation sera forte. Un rosier vigoureux se développera avec encore plus d'énergie après une taille courte. Ce n'est pas exactement le but que vous recherchiez.

Moralité ?
Coupez "court", près du sol, au-dessus du 3ème bourgeon bien visible à partir de la base, tous les rosiers malingres afin d'encourager une croissance forte.

Coupez "long" les vigoureux, au-dessus du 5ème bourgeon à partir de la base.
Au sein d'un même arbuste, vous pouvez appliquer ce raisonnement, branche par branche, en taillant plus court celles qui sont de faible diamètre.

Le conseil Maison.com

Attention lors de la taille à conserver également une silhouette harmonieuse à votre rosier. Équilibrez la longueur des branches symétriquement par rapport à l'axe central de l'arbuste et en hauteur.
Article publié le 5 novembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.