Tulipe perroquet, couleurs et panache

La tulipe perroquet, pulpeuse, aux grands pétales très dessinés, s'ingénie à prendre les poses les plus avantageuses tout au long de son épanouissement. Rien à voir avec ces cousines à la prestance altière, c'est une fantaisiste un rien séductrice !

Une tulipe plus extravertie !
Rien à voir avec ces cousines à la prestance altière, c'est une fantaisiste un rien séductrice !

Tulipe Perroquet ? Cette tulipe serait-elle douée de paroles ? Non, inutile d'articuler devant elle des mots en espérant la voir reproduire un son. Son qualificatif de perroquet, elle le doit plutôt à ses couleurs flamboyantes, à sa corolle extravagante, aussi spectaculaire que le plumage d'un ara.

Les voir s'épanouir en son jardin est un véritable plaisir, et un sujet de curiosité permanent. Chaque jour, la belle change : d'unie ou de panachée, la corolle en flétrissant s'empourpre. Ainsi 'Texas Flame', d'abord jaune strié de rouge, vire-t-elle progressivement au pourpre. 'Estella' associe, plus osée, le blanc et le rouge en un flammé magnifique. 'Black Parrot' affiche simplement une robe sombre magnifique. Pour les nez délicats, osez 'Orange favorite' orange vif, aux marbrures écarlates et vert cru.

Pour que le spectacle soit réussi, mélangez-les à un tapis de fleurs simples et légères, plus basses, des pensées à petites fleurs, des myosotis, des pâquerettes...
C'est maintenant qu'il faut planter les belles sans trop tarder. Attention, si votre sol est humide, n'oubliez pas de glisser une poignée de graviers ou de sable dans le trou de plantation. Disposez-les en groupe de 8 à 10 bulbes afin de bénéficier d'un effet spectaculaire.
Vous attendrez alors joyeusement le printemps pour en faire des bouquets aux multiples teintes. Bouquet perroquet !

Le saviez-vous ?
En 1559, Ogier de Busbecq, ambassadeur de Ferdinand 1er, rapporta en Europe les premières tulipes (en bulbe). Probablement des tulipes perroquet, celles qui rappellent le plus les turbans turcs auxquels fait allusion le mot "tulipe". Le destinataire de ce trésor, Charles de l'Écluse, naturaliste français, s'en désintéressa complètement faute de leur avoir trouvé un intérêt culinaire. Heureusement, un botaniste les vit en fleur et en tomba fou amoureux...

L'astuce Maison.com
Pour les plus belles floraisons, soyez attentif à la qualité du bulbe, il doit être sain et pas desséché, sans tache et d'un calibre supérieur à 12 cm. Plus il est gros, plus la fleur sera belle.
Article publié le 3 octobre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.