Viorne 'Charles Lamont' : un parfum d'hiver

De toutes les viornes d'hiver, celles de Bodnant, sont les premières à fleurir. Dès la tombée des feuilles, à la Toussaint parfois, leurs boutons commencent à s'ouvrir. De toutes, 'Charles Lamont' est la plus parfumée.

Viorne
La viorne Charles Lamont sait s'adapter au froid.
Les boutons formés ne s'épanouissent complètement que si le temps doux les y invite. Les températures trop basses bloquent la floraison qui peut alors ne reprendre qu'un mois plus tard, courant janvier et s'étirer finalement jusqu'en mars.

Ainsi en profite-t-on une bonne partie de l'hiver, à chaque redoux ! Car ces fleurs-là vous offrent un vrai spectacle, changeant de couleur à chaque étape de leur développement : rose foncé en boutons, puis rose tendre et, finalement, blanc rosé en fleurs, Et délicieusement parfumées en plus ! Des nez experts y décèlent des notes de vanille, de miel et une touche d'amande.

Les viornes d'hiver mettent un peu de temps à redémarrer après la plantation. Prenez patience, elles ne produisent une floraison abondante que sur les arbustes déjà bien développés, âgés de trois ou quatre ans. A mi-ombre dans une haie vive ou au soleil, au coeur d'un massif, tout leur va : elle pousse partout, sans exigence particulière. Si ce n'est avoir de la compagnie ! Il ne sera en effet jamais aussi beau qu'entortillé d'une petite clématite d'été ou de pois de senteur annuels et parfumés, d'aimables voisins qui gomment tout à fait son seul petit défaut : la raideur de ses rameaux. Mais d'ailleurs, en est-ce un ? N'est-on pas toujours à la recherche de tuteur ?

Le saviez-vous ?
La viorne de Bodnant a été obtenue par hybridation en 1933 par les Jardins Botaniques Royaux d'Edimbourg, en Ecosse. Elle ne prit son nom actuel qu'en 1935, après avoir été plantée dans les jardins de Bodnant, dans le Pays de Galles.

L'astuce Maison.com
Cette viorne ne réclame aucune taille jusqu'à l'âge adulte. Attendez donc 4 ou 5 ans pour éliminer l'éventuel bois mort et rabattre les rameaux des 2/3 juste après la floraison, afin d'encourager l'arbuste à former de nouvelles pousses c'est-à-dire à s'étoffer de la base. Cela contribuera par la même occasion à le rendre plus florifère.
Article publié le 3 octobre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.