Le jardin, notre bouffée d’oxygène

Afficher toute la galerie photos

Se mettre les mains dans la terre sert notre bien-être. Fous de nature, les français, retrouvent dans le jardinage des valeurs de partage et de plaisir qui redonnent sens à la vie

Photo : 4 / 7
Le botaniste-chercheur Patrick Blanc signe un nouveau mur végétal, l’OASIS D’ABOUKIR, au cœur du 2è arrondissement de Paris (triangle Montorgueil, Réaumur Sébastopol et Grands Boulevards). Cet immense jardin vertical ouvre de nouvelles perspectives au niveau du bien-être des habitants, offrant un véritable espace de biodiversité, un lieu de vie et d’échanges, dans ce tronçon désormais piétonnier.

Le botaniste-chercheur Patrick Blanc signe un nouveau mur végétal, l’OASIS D’ABOUKIR, au cœur du 2è arrondissement de Paris (triangle Montorgueil, Réaumur Sébastopol et Grands Boulevards). Cet immense jardin vertical ouvre de nouvelles perspectives au niveau du bien-être des habitants, offrant un véritable espace de biodiversité, un lieu de vie et d’échanges, dans ce tronçon désormais piétonnier.

©DR