Entre méditation et ébullition, les idées les plus inventives du Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire

Afficher toute la galerie photos

Cette année, la 27ème édition de cette manifestation présente la thématique de la pensée pour décliner ses nouvelles créations végétales. A découvrir jusqu’au 4 novembre 2018.

Photo : 2 / 21
« Avantgarden » est un projet russe inspiré du poème « Le nuage en pantalon » du poète et dramaturge futuriste Vladimir Maïakoski, qui interpelle le lecteur sur la fragilité de l’existence et du travail, et du travail de Lazar Lissitzky, peintre et architecte de l’avant-garde russe du début du XXème siècle. Symbolisant le système cardiovasculaire d’un organisme vivant, il nous exhorte à une introspection. Festival des Jardins, 2018.

« Avantgarden » est un projet russe inspiré du poème « Le nuage en pantalon » du poète et dramaturge futuriste Vladimir Maïakoski, qui interpelle le lecteur sur la fragilité de l’existence et du travail, et du travail de Lazar Lissitzky, peintre et architecte de l’avant-garde russe du début du XXème siècle. Symbolisant le système cardiovasculaire d’un organisme vivant, il nous exhorte à une introspection. Festival des Jardins, 2018.

©Eric Sander