L’hôtel Muse Saint Tropez-Ramatuelle remporte la Victoire du Paysage 2012

Initié en 2008 par Val’hor et à l’initiative de la Comep, ce concours a pour but de promouvoir l’aménagement paysager contemporain, de sensibiliser les élus, les chefs d’entreprise et les particuliers à l’importance du végétal et à valoriser les métiers du paysage.

Un espace de détente où la dominance du bois invite à la détente et à la contemplation.

Jeudi 13 décembre 2012 à Paris, Dominique Douart, président de Val’hor et Michel Audouy, président délégué à la Comep et des Victoires du Paysage, ont remis les trophées des Victoires du Paysage 2012. Le prix a pour but de primer tous les deux ans une équipe de paysagiste, entrepreneur, pépiniériste et maître d’ouvrage pour l’une de ses réalisations en France, quelle soit d’initiative privée, publique ou commerciale. Une seule condition : avoir fait appel aux professionnels du paysage pour la réalisation (paysagiste concepteur, pépiniéristes etc.)

Les jardins primés ont tous un point commun : ils sont imaginés et conçus avec l’imagination de leurs propriétaires. Ces jardins aux ambiances diverses, mettent en valeur le paysage environnant. Cette année, c’est  la paysagiste Sophie Agata Ambroise qui a remporté la victoire d’or, à travers le parc Muse, de l’hôtel à Saint-Tropez-Ramatuelle.

Ce jardin écologique aux couleurs méditerranéennes nous offre un véritable moment de bonheur au cœur d’un paysage sauvage. Les espaces communs et privatifs se succèdent tout au long du parc. Ils font partis intégrante de celui-ci, tout en étant isolés pour garder une certaine intimité.

Un jardin authentique et écologique, une belle promenade pour les clients, et la joie de profiter d'un jardin privatif avec accès direct de sa chambre.
Afficher la galerie
Un jardin authentique et écologique, une belle promenade pour les clients, et la joie de profiter d'un jardin privatif avec accès direct de sa chambre.
©Officina del Paesaggio

Alors que les espaces privatifs (comme les terrasses jardinées), alloués à chaque suite, sont des lieux de repos et de détente, les espaces communs offrent quand à eux, beaucoup plus d’activités.  On y retrouve, un espace apéritif, un jardin aux abords de la piscine et du restaurant, un espace de détente et un terrain de jeu de boules. Les bois et les oliviers des jardins valorisent le jardin et mettent en valeur les traditions tropéziennes.

Sophie Agata Ambroise signe un jardin authentique et écologique, qui a su trouver un équilibre entre sauvagerie et luxe.

Au cœur du projet, l’eau est une ressource nécessaire et précieuse. L’aménagement retrace le chemin du torrent initial, allant de la pinède vers la mer, pour que la circulation des clients, au cœur du jardin, se fasse naturellement. Au cœur de ce parc, se trouve une végétation tout à fait sauvage. Les 160 essences présentes nous offrent une palette de couleurs méditerranéennes. On retrouve des teintes allant du violet au gris.

Cet endroit est plus qu’un jardin, mais un espace de bien être.

www.lesvictoiresdupaysage.com

Article publié le 4 janvier 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire