Le récupérateur d’eau pour une maîtrise de sa consommation

L’eau est un élément précieux, qu’il convient d’utiliser avec précaution. Grâce au récupérateur d’eau, vous pourrez réduire et contrôler votre consommation, tout en arrosant gratuitement votre jardin.

Le récupérateur d’eau de Gardena se dissimule dans le jardin, grâce à sa structure en bois. Esthétique, économique et écologique, il est l’élément essentiel pour une meilleure maîtrise de l’eau.

Economique et écologique, la récupération de l’eau de pluie et son stockage permettent sa réutilisation pour une diminution et une maîtrise de la consommation d’eau. Il faut avouer que notre consommation d’eau ne cesse d’augmenter, alors que son prix est de plus en plus élevé. Aujourd’hui, en France, malgré d’importantes disparités régionales, le prix moyen de l’eau se situe autour de 3 € par mètre cube. Les usages domestiques d’une eau de pluie récupérée sont nombreux, de l’arrosage des plantes au lavage de voiture, en passant par le remplissage de la piscine. Rappelons, en outre, qu’en cas de fortes chaleurs, qui assèchent les nappes phréatiques, des restrictions pour l’utilisation de l’eau peuvent être prises par le gouvernement. Dans cette optique, le récupérateur d’eau est une bonne alternative qui s’offre à vous, à la fois performant et efficace. Ce sont près de 600 litres d’eau par m2 de toiture, en moyenne (soit 60 000 litres par an sur un toit de 100 m2), que vous allez pouvoir économiser.

La Citerne Verte joue la carte du développement durable, en proposant une matière si souple que son colis ne représente que 5 % de son volume total.
Afficher la galerie
La Citerne Verte joue la carte du développement durable, en proposant une matière si souple que son colis ne représente que 5 % de son volume total.
©www.la-citerne-verte.com

Comment fonctionne un récupérateur d’eau ?

Grâce aux gouttières qui entourent votre maison, l’eau est acheminée vers une cuve hors sol ou enterrée. Cette cuve est munie d’une pompe électrique qui permet de conduire l’eau de la cuve vers la maison, où elle pourra resservir à un usage domestique. Il est même envisageable de rendre l’eau potable avec un osmoseur, après une analyse chimique préalable. Pour éviter que la cuve s’encombre de feuilles, de brindilles ou d’autres souillures, l’eau est filtrée avant d’être stockée dans la cuve. La filtration empêche la formation de vase, pouvant rendre l’eau impropre, pendant sa stagnation. Un récupérateur peut récupérer jusqu’à 80 ou 90 % de l’eau qui tombe d’un toit durant une averse. Si la cuve a atteint sa limite de stockage, les eaux sont refluées par la gouttière, dans le réseau des eaux pluviales.

Vous pouvez opter pour deux types de cuves différentes :

  • Une cuve hors-sol s’installe à l’extérieur et se relie à une gouttière pour en recevoir directement l’eau de pluie. Un filtre permet de débarrasser l’eau des souillures éventuelles. Généralement, la contenance d’une cuve se situe entre 200 et 500 litres d’eau, une quantité qui permet l’arrosage annuel d’un jardin de 50 m2.
  • Une cuve enterrée est une citerne opaque, qui évite le développement des algues et protège de la chaleur, du gel et de la lumière. Elle peut s’installer aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur (dans une cave, par exemple). Reliée au récupérateur, l’eau pourra être redirigée vers des filtres bactériens et osmoseurs. Un système de branchements permet de raccorder, à une pompe placée à l’extrémité de la cuve, les appareils électroménagers, les toilettes ou les robinets de la maison. Elle peut contenir généralement jusqu’à 20 000 litres d’eau. Si la cuve se vide intégralement de son eau, elle se branche automatiquement sur le réseau d’alimentation en eau de la ville.

Grâce à leur structure, les modèles de la Citerne Verte s’adaptent à tous les types de terrain, pouvant même s’installer sous une terrasse. Discrétion assurée.
Afficher la galerie
Grâce à leur structure, les modèles de la Citerne Verte s’adaptent à tous les types de terrain, pouvant même s’installer sous une terrasse. Discrétion assurée.
©www.la-citerne-verte.com

Quelques propositions pour choisir son récupérateur d’eau

La Citerne Verte propose plus de 50 modèles de récupérateurs d’eau, qui se déclinent selon leur capacité d’1 m3 à 50 m3. Faciles à installer, elles s’adaptent à tous les types de terrain et ne requièrent aucune compétence ou travaux de terrassement. Le kit se constitue d’une cuve souple, et de tous les accessoires de montage et de raccordement. Jouant la carte du développement durable jusqu’au bout, la souplesse du produit permet de le compacter dans un colis, représentant uniquement 5 % du volume total. Reposant sur la pluviométrie de votre région et de la pente de votre toiture, le site internet propose un calcul du volume nécessaire à la cuve pour s’adapter au mieux à votre maison.

La chaîne de magasins spécialisés dans le jardin, Truffaut, propose des cuves extérieures ou enterrées, selon votre convenance. Il offre un large panel de formes et de couleurs pour les cuves à l’air libre. En plastique rotomoulé, les cuves EDA et Water Wall ont été conçues pour s’intégrer harmonieusement avec votre jardin. Avec sa structure en bois et son esthétique soignée, la cuve Gardena ressemble à un tonneau, permettant de passer presque inaperçu prés d’une terrasse en caillebotis. Quant aux cuves enterrées, elles se déclinent selon une capacité de stockage d’un volume de 1600 à 3700 litres. Installées dans le jardin ou à l’intérieur de la maison, elles sont intégrées d’une pompe totalement immergée.

Avec la pompe « Singin’in the rain », de Gardena, vous pourrez récupérer directement  l’eau de votre récupérateur et arroser votre jardin gratuitement.
Afficher la galerie
Avec la pompe « Singin’in the rain », de Gardena, vous pourrez récupérer directement l’eau de votre récupérateur et arroser votre jardin gratuitement.
©Gardena

L’expert européen de l’arrosage, Gardena, propose une pompe de récupération d’eau, au doux nom de « Singin’in the rain ». La pompe se plonge directement dans un récupérateur d’eau, grâce à un tube coudé et télescopique, jusqu’à sept mètres de profondeur. Avec son système d’interrupteur manométrique, la pompe se met en marche et s’arrête automatiquement, lorsque vous actionnez votre pistolet d’arrosage.

Récupérer l’eau de pluie est la réponse aux problèmes de notre temps : l’économie et l’écologie. La récupération et le stockage de l’eau vous permettra de la réutiliser pour toutes les taches domestiques qui en nécessitent. En définitive, le récupérateur d’eau vous permettra de maîtriser au mieux votre consommation.

www.la-citerne-verte.com

www.gardena.com/fr/

www.truffaut.com

Article publié le 26 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire