Restaurer une assiette en porcelaine

Un moule, puis une résine et quelques pots de peinture céramique. C'est tout le nécessaire pour réhabiliter une assiette destinée à la décoration.

Cet article fait partie du dossier Les arts de la table

Nous avons tous, un jour, mis de côté, l'entourant de papier journal, un peu honteux, une assiette fendue ou un pichet au bec cassé, chinés dans une brocante, dénichés dans un grenier ou hérités de la vaisselle de grand-mère. Que leur valeur soit historique ou affective, il est possible d'allier travail de restauration et plaisir de redonner vie. Il est si simple de leur restituer, désormais, une place de choix !

Blason assiette estampillée Gien
Un blason est apposé au dos des assiettes : c'est la signature du fabriquant. Leur origine et leur datation sont ainsi possibles... et leur valeur estimée !


Celle-ci, estampillée de Gien, date de la fin du XIX° siècle. Elle mérite bien une restauration. L'assiette est ébréchée et le morceau cassé introuvable mais pas de souci ! Elle est riche en décoration mais les motifs faits à la main et très irréguliers sont assez simples à reproduire. 

La restauration des objets en faïence et porcelaine demande peu de matériel : de la résine polyester pour la recomposition et de la peinture céramique à froid pour redessiner le décor.

A savoir : Selon la loi, toute restauration doit être réversible. Les objets sont donc réhabilités à des fins décoratives. De plus, ici, les produits mis en œuvre n'autorisent pas une utilisation alimentaire ! 

Fournitures :

en magasins loisirs créatifs ou beaux arts :

  • plastiline (pâte à modeler)
  • peinture céramique à froid Pébéo : blanc, lavande, chamois, noir, vert, rouge
  • Un petit couteau de peintre

en GSB :

  • Colle loctite en kit avec son activateur
  • abrasif fin (000)
  • pinceaux très fins
  • Résine pour carrosserie en kit
  • Vernis

Le moulage

Moulage sur assiettePrélevez une noix de plastiline et réchauffez-la dans le creux de votre main. Malaxez-la et aplatissez-la sur une partie saine de la bordure de l'assiette afin d'en obtenir un moule du devant. Ne débordez pas sur l'arrière, mais essayez de lisser le bord



Composée d'élastomère et de silicone, cette pâte à modeler permet de fabriquer des moules d'excellente tenue, très rapidement, sans durcir au contact de l'air. Réutilisable à souhait, elle s'avère donc très économique.



Retirez-la dès que vous avez fini de l'aplatir et que vous pensez que le moule est effectué.  

Mélangez une noisette de la résine polyester et une goutte de son durcisseur sur une feuille blanche. La couleur du mélange obtenu doit être rose très clair. Attention : trop de durcisseur rend le mélange friable. Il suffit donc d'en introduire une goutte et de poursuivre jusqu'à obtenir un mélange onctueux rose très clair.
L'application est alors possible.

A l'aide d'un petit couteau de peintre, répartissez la résine. N'hésitez pas à la passer en couche épaisse pour ne pas créer de manque.

Débordez sur les parties saines pour assurer le remplissage.
Appliquez immédiatement le moule de plastiline et pressez-le fortement de manière uniforme, pour ne pas créer creux ou bosses. Appliquez la résine sur le dos de l'assiette. Raclez les débordements avec le couteau. Laissez sécher quelques minutes.

Le temps de séchage est assez court. Une astuce consiste à en jauger l'état de durcissement de votre préparation sur le papier.

Soulevez le tout à l'aide du couteau de peintre et retirez-le de l'assiette. Séparez délicatement le moulage de son moule.
Le retrait du moule et de la résine vous permet de constater qu'ils n'ont pas adhéré à l'assiette. L'adhérence ne peut se faire que suite à l'application de la colle.

La restauration 


Appliquez sur l'assiette une couche de Loctite puis de son activateur.

Replacez votre moulage sur l'assiette, le plus précisément possible, et pressez de manière à obtenir un collage parfait, à l'avant et au dos, surtout sur les bordures pour éviter tout décrochement.

Lors du moulage, il se produit souvent, en surface, de petites imperfections.
A l'occasion de la mise en place de la résine, lissez-les en rajoutant de la résine en très fine couche.
Renforcez aussi,à cette occasion, les jointures résine/assiette.


Après un séchage assez court, poncez en surface sans creuser, délicatement, avec du grain très fin (000).
Il est encore temps de repasser une couche de résine si vous n'êtes pas satisfait du résultat.  

Le décor


Le marché des loisirs créatifs offre un panel de peintures à appliquer sur toutes sortes de supports. Présentant l'avantage de ne pas nécessiter de cuisson.

La peinture « céramic opaque » (Pébéo, Lefranc et Bourgeois) répond parfaitement aux besoins de cette restauration. Les gammes se déclinent en coloris très variés et trouver ceux qui conviennent n'est pas impossible.
 Mais miscibles entre eux, il suffit parfois de les travailler subtilement. L'idéal est de choisir les couleurs avec l'objet sous les yeux et de demander, au besoin, des conseils de colorimétrie !
Préparez la couleur de fond. Rarement d'un blanc pur, elle est en général légèrement nuancée de vert, d'orangé ou, comme ici, légèrement bleutée.
Faites des essais sur une feuille jusqu'à trouver la bonne teinte.

Appliquez-la à l'aide d'un pinceau fin.

Pendant le séchage du fond, recherchez la couleur adaptée au motif le plus haut de l'assiette. 
Reproduire un motif existant demande observation et entraînement.Tout dessin peut être réduit à des sommes de formes géométriques. Avant de se lancer, il est essentiel de les repérer et d'en observer les associations et/ou déformations.

Entraînez-vous !  Même en cas de motif peint à la main, comme ici, qui implique des irrégularités, un minimum de rigueur et d'application est nécessaire pour ne pas le gâcher.
Reproduisez autant de fois que nécessaire les motifs sur une feuille, au crayon gris. Une fois le geste acquis, muni d'un pinceau très fin, recommencez, toujours sur la feuille, avec le pinceau et contrôlez les effets des pleins et déliés qui lui sont dus.

restauration assiette porcelaine

Lorsque vous vous sentez fin prêt, la peinture sur l'assiette peut débuter par le haut du motif, en prenant soin de ne pas endommager le fond avec l'appui de la main. Terminez par les motifs du bas.

Astuce de pro : Maladresses, erreurs lors de la peinture des motifs ? Bref, vous êtes mécontent du résultat ? Un chiffon imbibé de white-spirit appliqué avant séchage efface le travail effectué... mais malheureusement la couleur de fond aussi ! Il faudra donc tout reprendre à zéro !

La finition

 
Après une nuit de séchage, appliquez une couche de vernis pour fixer la peinture et protéger les couleurs, en débordant un peu. Laissez sécher une journée avant de manipuler à nouveau.  
Article publié le 9 mars 2008

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.