La broderie Bigoudène

La broderie Bigoudène est à l’honneur, remise au goût du jour, la sortie d’un cahier de points à la fois pédagogique et créatif s’inscrit dans la démarche de valorisation du patrimoine culturel breton de la confédération «War’l Leur» auprès du grand public.

Couverture du carnet de broderie Bigoudène pour apprendre le neudé.

Art décoratif séculaire, la broderie "Bretonne" a pris son essor au 19e siècle rentrant ainsi ethnologiquement dans le particularisme culturel de la Bretagne. Au 20e siècle, la Première Guerre mondiale et ses conséquences humaines et économiques imposent une période de deuil, les Bretons renoncent à porter leurs costumes autrefois riches et ostentatoires et privilégient des modes sombres renonçant au costume paysan au profit de modes citadines.

Anticipant cette disparition programmée, des projets de pérennisation apparaissent dès 1928 avec notamment la création d'une école d'arts appliqués à Loctudy où tapisserie et broderie y sont enseignées. Dès 1930, la broderie retrouve des couleurs et un renouveau grâce à la société Le Minor qui va porter la broderie au rang d'emblème régional avec ses produits commerciaux.
L'identité Bretonne et le renouveau culturel de l'Après-Guerre ramènent peu à peu le costume breton et la broderie au cœur des débats par le biais des cercles "celtiques" qui ne feront que constater la disparition des derniers savoir-faire liés au costume (repasseurs de cols et coiffes, brodeurs, bijoutiers, tisserands, etc.).

13 points et 15 motifs à reproduire à votre guise.
Afficher la galerie
13 points et 15 motifs à reproduire à votre guise.
©DR

Dans les années 1970 -1980, la broderie reprend des couleurs avec le retour du savoir faire qui conduit la Confédération War'l Leur à mettre en place des stages pour les groupes et pour le grand public, instituant une commission broderie dont la vocation première sera de transmettre les savoir-faire ancestraux.

Ainsi la broderie Bretonne retrouva de façon pérenne ses lettres de noblesse, mettant en avant la broderie Bigoudène. Odile Le Goïc-Le Guyader enseigne la broderie et son cahier  sur "le neudé" permettra de vous initier à 13 points de broderie traditionnellement utilisés dans des ouvrages du pays Bigouden ainsi que 15 motifs à décliner à votre guise.

Cahier de broderie Tome 1: Le neudé par Odile Le Goïc-Le Guyader aux éditions confédération War’ l Leur ref 346562. 12 €.

Article publié le 16 juillet 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire