Chroniques Vénitiennes brodées d’un écrivain brodeur

C’est par le train de 7h05 à la Gare de Bassano de Grappa que commence le voyage de Renato Parolin vers Venise, pour la découvrir aux lueurs de l’aube en Automne. Cet écrivain brodeur aime à présenter ses illustrations brodées en racontant une histoire, écrite en français et en italien. L’histoire commence donc le 26 septembre 2014 et notre guide nous invite à prendre le train avec lui pour découvrir la ville.

Que rapporter de Venise ... Des souvenirs brodés, des cartes, un médaillon, une boite!

Venise est bruyante au sortir de la gare Santa Lucia à 8h41, mais les gens sont de bonne humeur ce qui laisse présager d’une belle journée ; c’est avec une certaine émotion que Renato Parolin invite les brodeuses et brodeurs à le suivre dans les ruelles de Venise, le regard tourné vers le Grand Canal.

A 10h07 sur une place tranquille se trouve l’église de la Madonna dell’Orto datant du XVème siècle. La place est la seule à Venise où le pavement est d’origine, formé de grands carrés de pierre grise parmi lesquels des briques de terre cuite sont positionnées en écaille de poisson.

A 11h09, pause dans le cloître de San Francesco della Vigna construite par Jacob Sansovino au XVIème siècle, il possède une face monumentale réalisée à partir d’un dessin de Palladio et présente une série de 3 cloîtres.

11H58 au nord de l’Arsenal on peut apercevoir de vieux cabanons, des magasins et un grand jardin regorgeant de plantes, l’architecture moderne du lieu casse la linéarité des troncs d’arbres.

L'Arsenal rebrodé sur bande à broder sur pochons de lin pour accueillir cotons perlés et Mouliné
Afficher la galerie
L'Arsenal rebrodé sur bande à broder sur pochons de lin pour accueillir cotons perlés et Mouliné
©Didier Barbecot

12h43 c’est l’île de San Pietro, endroit tranquille de Venise qui nous accueille, une petite île au Nord Est de la ville, puis passer dans l’île de Sant’Elena dans la lagune vénitienne face aux plages de Venise et de la Mer Adriatique.
 
14h28 la longue rive de Riva 7 Martiri accueille notre écrivain brodeur ; le panorama est spectaculaire, façades, maisons et palaces sont face à la mer, interrompus par les dômes des églises, clochers et ponts traversant les canaux.

Impossible de passer à Venise sans la Piazza San Marco. Arrivée à 14h58, et admirer les aiguilles de la basilica San Marco, le Palazzo Ducale et Torre dell’ Orologio.

15h20 Calle Barbaro e Campo Pisani, les ruelles sont très calmes après le brouhaha de la place St Marc, puis repos dans l’église Santa Maria della Salute, lieu idéal pour invoquer la Madonna qui assure une bonne santé physique. Il est 15h41.

A 16h02 cap vers le Bassin San Marco et le canal de la Giudecca, lieu fascinant offrant un panorama inoubliable, immédiatement immortalisé en diagramme de point de croix. Arrivée au Rialto à 17h00, l’âme de Venise, le pont en pierre blanche est construit sur pilotis, les échoppes situées sur les côtés le rendent pittoresque, particulièrement élégant et inoubliable.

Venise au Point de Croix, de Renato Parolin est paru aux Editions de saxe en français et italien 24,50 €
Afficher la galerie
Venise au Point de Croix, de Renato Parolin est paru aux Editions de saxe en français et italien 24,50 €
©Didier Barbecot

C’est à 17h35 que prend fin la visite par le ponte della Costituzione, une belle journée, une visite exceptionnelle gravée à jamais par une aiguille sur des toiles à broder diverses et variées, allant du lin aux bandes à broder finement à 1 brin ou 2 brins au Mouliné.

Les couleurs de l’automne ont fait le choix des fils à broder composés, d’ocre, rouge, sépia, beige, marrons.. que vous pourrez moduler ou modifier selon vos goûts.

Venise au Point de Croix, de Renato Parolin est paru aux Editions de Saxe en français et italien 24,50 €

http://www.edisaxe.com

Article publié le 14 février 2015

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire