Galerie photos claustra

  • La chambre du père est cachée derrière une porte intégrée à la paroi murale.
  • Une porte coulissante dite « à galandage » (deux panneaux superposés fixés sur un rail) donne une identité graphique et arty inspirée de l’art cinétique au mur de séparation.
  • Dans nouvelle la salle de bains, la zénitude règne avec un grand meuble vasque et un emplacement pour le lave-linge.
  • La nouvelle cuisine a été notamment équipée de portes sans poignées afin de gagner en sensation d’espace. Les meubles sont en medium laqué blanc mat et l’élégant plan de travail en marbre de Carrare. Pour créer un effet de contraste, la peinture murale, d’un gris noir satiné, rappelle la tonalité du parquet en chêne, ici teinté en noir.
  • Le mur séparant les chambres des pièces à vivre a été repensé entièrement en tant que cloison modulable, une façon originale et contemporaine d’organiser l’espace.
  • Chambre intégrée avec claustras ouverts pour capturer la lumière du jour et offrir une vue sur le jardin. Suspension lumineuse, modèle Wild, chez Maisons du Monde.
  • La maison est chauffée avec deux poêles à granulés de bois dont l’un est installé au cœur de la pièce à vivre du premier niveau d’habitation. Ici, modèle personnalisable Mia, création Sara Ferrari chez Olimpia Splendid.
  • L’entrée est discrètement dissimulée derrière un claustra en bois peint en 3 teintes. Il dessine un écran ajouré avec une harmonie en camaïeu de teintes neutres, dont l’un reprend la couleur des murs de l’entrée.
  • Pour mettre en valeur l’espace audiovisuel du salon, un pan de mur en claustra bois en chêne naturel a été réalisé sur un fond noir.
  • Comme les autres pièces, les espaces de circulation et de transition, sont traités avec soin. Lampadaire Big Shadow de Marcel Wanders, pour Cappellini. Au mur, collage de Asha Zero.
  • Le bar est dissimulé derrière la cloison écran. Il affiche sa personnalité avec un lustre mobile suspendu de David Weeks dans l’espace à double hauteur.
  • La chambre, aménagée comme une suite possède une salle de bains insérée dans un écrin de noyer d’Amérique qui forme une sorte d’alcôve. Une porte discrète intégrée dans la cloison permet d’accéder au dressing. Miroir ancien récupéré sur la cheminée du salon déposée lors des travaux. Plan vasque en marbre bleu de Savoie. Miroir sur pieds, chez Pinch.
Afficher la galerie claustra

Tous les articles claustra