Galerie photos duplex

  • Plan du 4ème étage : au second niveau du duplex, une grande pièce à vivre de 64 m² s’ouvre sur une terrasse de 25 m².
  • A droite, la surélévation en retrait est quasi invisible de la rue. A gauche, première étape de la construction de l’extension avec élévation du panneau de façade à l’aide d’une grue.
  • Au salon, on a repris le dessin et les dimensions des ouvertures situées au niveau inférieur.
  • L’éclairage met en évidence un effet répétitif de petites suspensions issu d’un modèle identique.
  • La chambre s’offre une nouvelle vue avec un accès pratique à son dressing qui s’associe à l’armoire avec miroir (Ikea) attenante. Le lit n’a pas changé d’orientation, il a été simplement reculé contre la nouvelle cloison qui intègre une tête de lit intégrée à la cloison avec liseuses d’éclairage et niches de chevet.
  • Les panneaux de tissu acoustique qui recouvrent le nouveau plafond apportent une ambiance feutrée.
  • Fabriquée sur mesure par l’Atelier Saint-Paul, la nouvelle cuisine combine la brillance de l’Inox poli miroir et le caractère chaleureux et mat des façades en chêne brossé. À droite et en partie basse, les placards blancs sont suspendus pour valoriser la sensation d’espace et rappeler le dessin de la console du salon, également suspendue. L’ensemble réunifie désormais cuisine et arrière-cuisine, qui étaient séparées.
  • Une banquette fixe posée sur l’estrade fait office de coin canapé. Comme l’estrade, elle a été conçue en chêne pour créer une véritable continuité entre l’espace salon et la cuisine ouverte. Au mur, toile morcelée et composite, réalisée par l’artiste Jérôme Revon, à partir de deux photographies. A sa gauche, les pavés de verre éclairent, en second jour, la salle de bains cloisonnée.
  • Le coin salon décloisonné est aménagé sur une estrade en bois qui permet de délimiter cet espace tout en profitant visuellement de tout le volume et d’ouvrir la perspective. Dans l’alignement de la poutre du plafond, on a aménagé un placard et, entre sa saillie et le conduit de cheminée, une console basse est suspendue. L’espace immaculé met en valeur la cheminée ancienne en fonte.
  • Dans la pièce de vie, l’espace au sol a été uniformisé avec un parquet en chêne et les fenêtres ont été changées. Un totem de rangement structure l’entrée. Des rangements bas (Ikea) exploitent aussi les pans de murs sous la pente du toit.
  • L’emplacement du piano à queue a déterminé tout l’agencement de la pièce à vivre. La charpente en bois d’origine a été décapée, poncée et peinte en noir pour créer des lignes de force et faire écho à la couleur du piano. Potence pivotante, création Charlotte Perriand en 1938, rééditée par Nemo. Parquet en douglas lasuré blanc avec remontées en plinthes murales, chez Dinesen.
  • Unité supérieure sur un seul plateau. Dans l’unité supérieure, la cloison partielle cache la chambre. Elle peut se rabattre dans la journée pour augmenter le volume de la pièce de vie.
Afficher la galerie duplex

Tous les articles duplex