Galerie photos Paris 16ème

  • La Maison de la Radio aujourd’hui a fait l’objet d’importants travaux de fond, dans le respect de l’architecture d’origine.
  • Le lobby est un patchwork de jeu de miroirs, d’objets insolites et de lumières douces et indirectes. Au plafond une œuvre de Ara Starck.
  • Depuis chacune des terrasses disposant de bain norvégien, la vue imprenable sur Paris et la Tour Eiffel est l’un des atouts de l’hôtel.
  • La salle de restaurant exprime l’idée d’accueil et de partage avec sa généreuse bibliothèque, remplie de livres et d’objets de voyage, comme à la maison.
  • Le mobilier tout en courbes sensuelles met en exergue des formes arrondies très enveloppantes.
  • Au centre sur trois niveaux, soit 10 mètres de hauteur, le lustre accompagne le parcours, retraçant l’histoire d’Harcourt, de sa création aux derniers clichés.
  • La valeur esthétique de sa façade en faïence polychrome a permis l’inscription du « Studio-building » à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
  • A l’ombre des fleurs, on boit un verre tout en admirant ce spectacle majestueux.
  • Doux et apaisants, les camaïeux de gris et taupe sont rehaussés par le mobilier laqué blanc et palissandre. La dorure d’un encadrement de ce miroir baroque et le « vert Parc »  sont encore des éléments qui évoquent l’esprit végétal.
  • Élément magistral et aérien qu’est le ciel de lit : choisi dans un tableau du XVIIe siècle ce délicat motif paysage a été retravaillé avant d’être imprimé sur une toile marouflée, façon grisaille. Il invite à la rêverie sous les branches d’un arbre.
  • Superbement réhabilitée, la palette des couleurs du hall est douce et raffinée : camaïeu de blanc et de gris taupe, puis le vert par touches qui rehausse les tonalités. Ce hall attire par son espace et cet esprit profondeur que Jean-Philippe Nuel désirait.
Afficher la galerie Paris 16ème

Tous les articles Paris 16ème