Galerie photos restaurant

  • La salle du Lou Marquès.
  • La salle de restaurant exprime l’idée d’accueil et de partage avec sa généreuse bibliothèque, remplie de livres et d’objets de voyage, comme à la maison.
  • Posée sur l’ancienne terrasse recouverte de pierre bleue, la salle de restaurant aux murs vitrés offre une toiture à débord avec un jeu de lamelles de bois que l’on retrouve à l’intérieur.
  • Le mur est recouvert par un linéaire de rangements qui composent un meuble d’office très fonctionnel. En MDF fraisé et laqué, il a été conçu pour que chacun des employés possède son espace personnel de travail pour le service en salle.
  • Avec l’aide son jardinier, le domaine de L’Air du Temps, autrefois 5 hectares de culture vierge, produit sur le site même du restaurant, 90 % de ses besoins en légumes, fruits et herbes, pour une cuisine qui vit au rythme des saisons. A ce jardin qui arrive à sa 6ème année, s’ajoutent les produits des producteurs locaux pour la viande et le poisson. La mission de Sang-Hoon Degeimbre et son équipe : composer chaque jour une table 100 % belge.
  • Le début du menu dégustation de l’Air du Temps débute avec Anneaux, un plat à base d’asperges blanches de Malines, de couteaux et de pousses sauvages.
  • Les chaises existantes, un modèle édité par Cassina, ont été customisées avec une housse en peau brute. Les baies vitrées ont été installées sans chambranles pour accentuer la sensation d’être à l’extérieur et dessiner une boîte en verre chapeautée par un plafond au décor organique.
  • Inspiration naturaliste, pour le plafond qui dessine un puzzle de 2000 lamelles. Sur la vitre qui occulte le bar à cocktails, un film PVC transparent imprimé d’une feuille nervurée en gros plan crée une certaine intimité et le cache du reste de la salle.
  • Dans la salle de restaurant, plafond avec lamelles en balsa (léger et souple) teinté qui a la particularité de résoudre aussi les problèmes d’acoustique et absorbe les bruits au même titre que la moquette épaisse grise qui évoque subtilement la couleur particulière de la pierre bleue belge.
  • A l’accueil du restaurant, une table en bois brut retravaillé façon demi tronc monté sur un piètement géométrique et sculptural en croisillons, création Exsud.
  • A gauche, Sang-Hoon Degeimbre, doublement étoilé depuis 2008, n’est retourné, en Corée, qu’à l’âge de 30 ans, en 2009. Ce voyage a influencé l’évolution de sa cuisine qui mêle subtilement racines belges et influences asiatiques. A sa carte, une cuisine urbaine d’influences, 70 % belge et 30 % coréenne au niveau des ingrédients, mais qui assume ses influences asiatiques comme en témoigne ce sushi décomposé.
  • A gche, Charlotte Esquenet, fondatrice de l’agence Exsud, architecte d’intérieur et designer belge installée en Pologne depuis 1999. Elle partage avec Anne-Julie d’Entremont une vision particulière sur les espaces d’aujourd’hui en réinventant avec élégance et modernité des lieux emblématiques et en créant de nouvelles matières. A droite, applique lumineuse dorée à la feuille pour éclairer de reflets précieux le meuble d’office de la salle de restaurant en MDF laqué et animé d’un décor aux lignes organiques.
Afficher la galerie restaurant

Tous les articles restaurant