L’ABC de l’escalier

Un escalier est un objet technique complexe au vocabulaire spécifique. Trémie, giron, contremarche… Autant de termes propres à l’escalier dont la compréhension est essentielle au moment du choix.

Lumineux, un escalier sans contremarche en métal avec marches en verre. Limon central. Vitra. Castorama.
Cet article fait partie du dossier Aménager un escalier chez soi
Contremarche. La contremarche est la partie verticale de la marche.

Crémaillère. La crémaillère, ou limon à l’anglaise, est une pièce découpée en forme de dent de scie qui supporte les marches. La crémaillère peut être centrale ou latérale.

Emmarchement. L’emmarchement désigne la largeur de la marche.

Fût. Le fût est le pilier central qui supporte les marches d’un escalier hélicoïdal.

Garde-corps. Le garde-corps d’un escalier est destiné à protéger les utilisateurs des chutes.

Giron. Le giron est la distance horizontale entre deux nez de marche consécutifs, mesurée au niveau de la ligne de foulée. A ne pas confondre avec le pas qui correspond à la profondeur totale de la marche. Le giron mesure entre 25 et 35 cm.

Hauteur de marche. Cette hauteur est généralement comprise entre 16 et 18 cm. Plus elle est importante, plus la montée est raide et moins elle est confortable.

Ligne de foulée. La ligne de foulée est une ligne imaginaire correspondant au passage d’une personne. Elle se situe au centre de l’emmarchement ou à 50 cm du garde-corps si l’emmarchement est supérieur à 1 m.

Limon. Le limon est l’élément latéral de la structure de l’escalier. C’est sur le limon que sont fixées les marches.

Marche. La marche est l’élément horizontal de l’escalier sur lequel se pose le pied.

Nez. Le nez de marche est la partie de la marche qui dépasse en saillie sur la contremarche.

Pas. Le pas est la profondeur totale de la marche, c’est-à-dire le giron additionné du nez.

Quartier tournant. Le quartier tournant est la partie située dans l’angle lorsque l’escalier change de direction entre deux volées. Ses marches sont plus étroites à une extrémité.

Reculement. Le reculement d’un escalier, aussi appelé développement, est sa longue projetée au sol, c’est-à-dire son encombrement. Le reculement est le plus grand dans le cas d’un escalier droit.

Trémie. La trémie est le vide réservé dans le plancher pour le passage de l’escalier.

Volée. La volée est une suite ininterrompue de marches entre deux paliers.
Article publié le 9 juillet 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.