Le bois, fragile vous êtes sûr ?

Exit les préjugés ! Le bois ne brûle pas plus vite et ne casse pas plus facilement qu'un autre matériau. Loin d'être un matériau fragile, il a prouvé sa résistance à maintes époques.

Le matériau bois est victime de bien des préjugés...
Cet article fait partie du dossier Les Maisons en bois

Premier argument, auquel on ne pense jamais : la combustion du bois ne dégage pas de gaz toxiques ! Un atout vital quand on sait que la première cause de mortalité dans un incendie, ce ne sont pas les flammes mais bien l'asphyxie par gaz toxique.

Deuxième argument, le bois brûle bien dans nos cheminées, certes, mais il brûle très lentement. Comptez en moyenne 1 cm par face et par quart d'heure, soit deux heures entières pour détruire une poutre de 16 x 16 cm. D'où son utilisation dans les granges et autres bâtiments agricoles. Cela laisse le temps aux fermiers de sauver le bétail et l'outillage avant que tout s'effondre (ou que le feu soit éteint, restons optimistes).

Troisième et dernier argument, le matériau bois transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton, et 250 fois moins vite que l'acier. Une caractéristique naturelle irremplaçable qu'aura développé la nature en réponse aux incendies de forêts... Ne vous étonnez donc pas de trouver des porte coupe-feu en bois, ce sont les meilleures ! Merci aux Suisses qui l'ont compris bien avant nous...

Julie Rossignon pour l'ADIB
www.adib-franche-comte.com

Article publié le 6 octobre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.