Le bois pour les nuls

Tout les mots bizarres et compliqués liés au bois ont leur définition.

Tout s'éclaire avec ce glossaire !
Cet article fait partie du dossier Les Maisons en bois

Autoclave : Traitement du bois par imprégnation de produits de préservation fongicide (produit phytosanitaire conçu exclusivement pour tuer ou limiter le développement des champignons parasites) et insecticide. Ce procédé a pour objectif d’améliorer la protection du bois en vue d’une utilisation extérieure.

Bois polymère : Matériau fabriqué à partir d’un mélange de fibres de bois et d’un polymère
thermoplastique. Le but est d’obtenir un produit avec l’apparence du bois et la performance du plastique en milieu humide. Souvent fabriqué à partir de matières recyclées, il offre la possibilité de valoriser les résidus du bois et le plastique de post-consommation.

Clef en main : L’entreprise réalise la maison entièrement, de sa conception jusqu’à sa mise en service. Elle s’occupe donc également du second œuvre (électricité, plomberie, maçonnerie, plâtrerie, etc).

Coût au m² : coût de construction de la surface habitable. Cela exclut garage, sous-sol et surfaces non-habitables.

Coût énergétique : Consommation totale du bâtiment lors de son utilisation (consommation des habitants : chauffage, électricité…).

Déphasage : Temps que met l’isolant pour restituer la chaleur ou fraîcheur emmagasinée. Plus ce déphasage est important, mieux la maison sera isolée, la conséquence étant une température interne plus constante.

DPLG : diplômé par le gouvernement : Diplôme obtenu à l’issue de certaines formations dans plusieurs branches d’activités dont l’architecture.

Essence de bois : Nom de l’espèce de l’arbre utilisé : sapin, épicéa, mélèze…

Gros œuvre : Le gros œuvre d’un ouvrage consiste à construire son ossature. Le gros œuvre débute dès la réception des fondations profondes et/ou des terrassements.

HQE : Haute Qualité Environnementale : Démarche visant à réduire l’impact des bâtiments sur l’environnement lors de leur construction, de leur rénovation et de leur usage. Ce concept environnemental est principalement utilisé pour les bâtiments publics. Plus d’informations sur www. assohqe.org.

Hors d’air : Se dit d’une construction dont la couverture, les portes et les fenêtres sont posées.

Hors d’eau : Se dit d’une construction dont la toiture est posée.

Huisserie : Menuiserie enchâssée dans un mur représentant le bâti ou le châssis d’une baie. Par extension, portes et fenêtres.

Imputrescible : Qui ne peut pas pourrir.

Inertie thermique : Capacité physique d’un matériau à conserver sa température.

Label BBC EFFINERGIE® : Appellation visant à identifier les bâtiments dont les très faibles besoins énergétiques contribuent à atteindre les objectifs de 2050 : réduire les émissions de gaz à effet de serre par 4. Plus d’informations sur www.effinergie.org

Maison passive : Une maison passive, aussi appelée Passivhaus selon le modèle allemand, consomme 90 % d’énergie de moins qu’une construction existante. Même comparé à une maison nouvellement construite, l’écart reste impressionnant : 75 % de consommation en moins. Pour parvenir à tel résultat, la maison passive exploite au mieux toutes les sources naturelles de chaleur disponibles comme la chaleur corporelle, le soleil… ce qui réduit le chauffage à sa plus simple expression. L’isolation extrêmement efficace de l’enveloppe de la maison (fenêtres, murs extérieurs, toits et sols) permet de conserver un maximum de chaleur à l’intérieur. Plus d’informations sur www.lamaisonpassive.fr

Maître d’œuvre : Le maître d’œuvre réalise la conception sous forme de plans et de dossiers d’études. Dans le domaine du bâtiment, il s’agit d’architectes et d’ingénieurs spécialisés qui travaillent, parfois ensemble, pour un client appelé maître d’ouvrage. Le maître d’œuvre a en charge de matérialiser, de concevoir et de faire réaliser un bâtiment correspondant aux besoins et objectifs du maître d’ouvrage, ces besoins étant d’ordre fonctionnel et budgétaire.

Maître d’ouvrage : Commanditaire ou client dans le projet de construction.

MBOC : Maisons Bois Outils Concept : Formation destinée aux professionnels du bâtiment souhaitant acquérir des compétences dans la conception et la réalisation de maisons bois. Plus d’informations sur www.cndb.org

Oléothermie : Traitement de surface du bois à l’huile. Non chimique et écologique, ce procédé est utilisé afin d’améliorer la protection du bois dans le cadre d’une utilisation extérieure. Plus d’informations sur www.oleobois.com

Ossature : Ensemble des montants et traverses composant un élément de mur.

PEFC : Marque certifiant que le bois utilisé provient de forêts gérées durablement. Plus d’informations sur www.pefc-france.org

Pont thermique : Partie de l’enveloppe d’un bâtiment où la résistance thermique, uniforme ailleurs, est affaiblie, offrant ainsi à la chaleur un passage plus facile. Les ponts thermiques peuvent représenter 40 % des fuites de chaleur du bâtiment et créer des points de condensation propices aux moisissures en cas de ventilation insuffisante.

Porte coupe-feu : une porte coupe-feu arrête les flammes et la chaleur, empêchant le feu de se propager. Il est possible d'enfermer un feu dans une zone précise avec ce système. Les portes pare-flammes, quant à elles, ne stoppent que les flammes en laissant passer la chaleur. Elles sont donc bien moins efficaces.

Qualibat : Créé en 1949, Qualibat est un organisme à but non lucratif, régi par la loi du 1er juillet 1901. Il a pour mission d’apporter des éléments d’appréciation sur les activités, les compétences professionnelles et les capacités des entreprises exerçant une activité dans le domaine de la construction. Qualibat s’adresse aux donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage, privés comme publics, ainsi qu’aux prescripteurs. Plus d’informations sur www.qualibat.com

Qualisol : Appellation pour la qualité d’installation des systèmes solaires thermiques. Cette marque fédère plus de 10 000 installateurs en France. Plus d’informations sur www.qualisol.org

Réglementation thermique : Ensemble de règles à appliquer dans le domaine de la construction pour augmenter le confort des occupants tout en réduisant la consommation énergétique des bâtiments. Les enjeux de la Réglementation Thermique 2005 (RT 2005) sont économiques et environnementaux afin de réduire l’effet de serre (protocole de Kyoto) et sociaux pour assurer un meilleur confort des personnes. La RT 2005 est entrée en vigueur en 2006 pour tous les permis de construire déposés à partir du 1er septembre 2006.

Second oeuvre : Ensemble des éléments ne participant pas à la structure porteuse d’un ouvrage. Dans un bâtiment, cela regroupe l’électricité, la plomberie, l’étanchéité…

Vêture : Revêtement des murs extérieurs de la construction. La vêture peut être comparée à la peau, alors que l’ossature est le squelette.

Julie Rossignon pour l'ADIB
www.adib-franche-comte.com

Article publié le 7 juin 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • MOBzine
    MOBzine
    Belle synthèse.

    Et pour voir quelques cas concrets et de nombreuses vidéos sur le sujet : http://www.MOBzine.info, le webzine de la Maison Ossature Bois
  • Architecteo
    Architecteo
    Architecteo

    bonjour, merci pour le lexique.

    Ne pas oubliez qu'il existe differents types de procédés constructifs pour les maisons en bois : panneaux bois, madriers, ossatures bois,.. qui vous permettent de réaliser différents types de maisons : contemporaines ou traditionnelles, avec mur de baies vitrees,..

    Plus d'info sur le portail de la maison en bois : http://www.architecteo.com

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.