Choisir ses fenêtres

De nouvelles fenêtres, c'est du confort en plus. Mais pour un résultat à la hauteur des attentes, il est important de choisir un produit de qualité. Bois, PVC ou aluminium, quel matériau choisir ?

Fins, les profilés alu laissent largement entrer la lumière à l'intérieur. Reynaers.
Voir plus : fenêtre, menuiserie
Cet article fait partie du dossier Changer ses fenêtres
Une fenêtre est un produit complexe dont la qualité dépend des profilés, du vitrage et de la pose. Pour ne pas se tromper, tour d'horizon des différents matériaux.

Une fenêtre en bois
Naturellement isolante, une fenêtre en bois apporte chaleur et authenticité à l'intérieur comme à l'extérieur. Il s'agit d'un matériau naturel, d'autant plus écologique qu'il provient d'une filière certifiée (FSC ou PEFC). Côté déco, le bois peut être lasuré ou verni dans la teinte de votre choix.
Quelle essence choisir ? Les essences exotiques (movingui, moabi, tauari…), naturellement imputrescibles et résistantes aux insectes ont les faveurs des fabricants. Les essences européennes peuvent également être utilisées si le bois a été traité au préalable par imprégnation.
Inconvénient du bois, il exige un entretien périodique.
Plus coûteuse, la solution mixte, bois aluminium permet de bénéficier de la chaleur du bois à l'intérieur et de la facilité d'entretien de l'aluminium à l'extérieur.

Une fenêtre en PVC.
Lisse, rigide, imputrescible, isolant, résistant aux UV et aux intempéries, le PVC séduit par son bon rapport performance-prix et sa facilité d'entretien. En effet, un coup d'éponge suffit pour lui rendre sa teinte d'origine.
Côté déco, les profilés PVC ne se limitent plus au blanc. Ils prennent aujourd'hui des couleurs, imitant même la texture et la couleur du bois.
Pour une bonne isolation phonique et thermique, on choisira un modèle doté de 3 chambres minimum. S'il est équipé de renforts métalliques, il sera encore plus rigide donc plus solide.

Une fenêtre en aluminium
L'aluminium est le matériau des architectures contemporaines. Robuste tout en étant léger, il permet la réalisation de grandes fenêtres et existe dans un choix infini de coloris. Insensible aux intempéries et à la corrosion, il n'exige aucun entretien.
Pour une bonne isolation, on choisira toujours un modèle à rupture de pont thermique.

Comprendre les labels
Le choix esthétique du matériau fait, de nombreux labels informent sur la qualité des menuiseries et leurs performances techniques.

- Les labels NF CSTBat (PVC et alu) et NF CTBA (bois) garantissent la qualité de la fabrication des profilés. Ils sont attribués par le CSTB et le CTBA, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et le Centre Technique du Bois et de l'Ameublement.

- Le classement AEV mesure l'étanchéité d'une menuiserie à l'air (A), à l'eau (E) et au vent (V). Plus le niveau est élevé, plus l'étanchéité sera performante.

- Le label Acotherm définit, grâce aux indices Th et Ac, les performances thermiques et acoustiques de la fenêtre. Plus l'indice est élevé, meilleure est l'isolation, sachant que les besoins ne sont pas les mêmes selon la situation géographique et l'orientation.

- Le label Qualicoat certifie la qualité du laquage des profilés aluminium. Le label Qualimarine s'applique aux profilés mis en œuvre en bord de mer.
Article publié le 2 décembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.