Isolation rampants et ravals par soufflage laine de roche

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par benastef, 21 Octobre 2008.

  1. benastef

    benastef Nouveau membre

    Bonjour,

    Dans le cadre d'une rénovation (maison années 70 en bretagne), j'ai contacté plusieurs entreprises pour du soufflage de laine de roche dans les rampants (entre volige et brique plâtrière) et les ravals.

    Plusieurs choix s'offrent alors à moi :

    1er choix :
    rampants : 35kg/m3
    ravals : 40kg/m3

    2ème choix :
    rampants : 45kg/m3
    ravals : 50kg/m3

    Mis à part le "déphasage", qui est meilleur avec une plus forte densité, y a-t-il une raison de préférer une densité plus importante ? Les risques de tassement sont-ils significatifs si la densité est moindre ?

    Merci pour vos réponses.
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Oui le risque de tassement est élevé si la densité n'est pas au rendez-vous.

    Voici ce que dit un vendeur sérieux à propos de l'ouate de cellulose :
    Afin d'empêcher tout affaissement futur, la densité d'insufflage doit être comprise entre 50 et 65 kg/m3,

    Et n'oubliez pas : il est impératif de placer un film freine vapeur continu avec des lés "stochtchés" entre-eux (avec adhésif exclusivement préconisé par le fabriquant) et reliés de manière étanche au mur (et le cas échéant aux menuiseries). Puisque vous êtes sur une solution laine de verre, renseignez-vous sur la gamme Isover Integra Vario.

    Avantages : bonne gestion de l'humidité et de la vapeur d'eau, étanchéité à l'air (pas d'infiltration de vent qui refroidit l'habitation et pas de problème d'irritations dûes à l'isolant).
     
  3. benastef

    benastef Nouveau membre

    bonjour arno,

    Je suis daccord que la densité est importante pour éviter les risques de tassement, mais je ne pense pas que l'on puisse comparer la densité d'une laine de roche nécessaire, à celle de la ouate de cellulose.

    En effet, la structure même du matériau diffère (la laine de roche est plus fibreuse, donc a tendance à plus "accrocher"). Et mon soucis est que je ne trouve nulle part de telles données (densité nécessaire en rampants) pour la LDR (même sur le site de rockwool ils ne parlent pas de soufflage dans rampants, mais uniquement sur plancher des combles).

    Concernant le frein-vapeur, il sera impossible de le mettre en place à cause de la brique plâtrière déjà en place (sinon j'aurais mis de l'isolant en rouleaux). Cependant, il parait que la LDR ne craint pas l'humidité.
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Vous avez raison ... en rampants l'ouate de cellulose sera moins risquée que la laine de roche en flocons, et les poseurs ont l'habitude des machines à insuffler.

    Autre alteernative : les copeaux de bois. Il en existe des ignifugés.

    Votre brique platrière fera un bon freine vapeur.
     

Partager cette page