réception de travaux sans ravalement

Discussion dans 'Suivi / Devis / Normes' créé par Invité, 4 Juillet 2001.

  1. Invité

    Invité Invité

    Sur les conseils de notre constructeur, nous avons donné le préavis de notre location au 31 août alors que la date limite pour la livraison de la maison est fixée à fin septembre (contrat UNCMI). Aujourd'hui, le constructeur incertain sur les délais de livraison nous propose une réception sans ravalement, ce dernier serait réalisé en septembre ou octobre. De plus il souligne qu'en raison des fortes chaleurs de l'été (nous sommes dans le sud) il serait préférable de réaliser ce travail à l'automne). Pouvons-nous accepter cette proposition ? si oui devons nous mettre ce travail dans les réserves et conserver la retenue de garantie jusqu'à l'achèvement de la maison ?
     
  2. Invité

    Invité Invité

    Contrat uncmi ou pas les contrats pour les faire appliquer il faut aller en justice, alors .....
    Quelque soit votre choix, comme toujours ne pas payer un travail qui n'est pas fait.
    Par contre emménager sans faire la réception c'est difficile mais une fois dans votre maison ce sera un problème de faire valoir vos droits
     
  3. Invité

    Invité Invité

    Dans le catalogue Weber & Broutin, il a les références des produits
    à rajouter à l'enduit pour l'adapter aux conditions météo.
    Aujourd'hui, en plein été, il y a, près de notre chantier, une maison
    qui reçois son ravalement.
    J'ai une collègue qui fait construire par Kaufman&Broad, et qui sera
    livrée Septembre prochain, son ravalement sera certainement fait
    en été aussi.
    A mon avis, votre constructeur est en train de vous rouler dans la
    farine ...
     
  4. Invité

    Invité Invité

    un ravalement, il faut compter 23€ le M2. A déduire, non pas des 5% qui sont là pour les réserves, mais des 95% qui comprennent le gros oeuvre.
    Donc vous pouvez négocier, surtout dans votre cas ou vous êtes condamné à habiter rapidement dans les lieux. Mais gardez un paillasson suffisant.
     

Partager cette page