Enduits terre et chaux avec paillettes de lin : un deux en un décoratif

Décoration intérieure : un enduit de terre et chaux avec des paillettes de lin permet de lui apporter du volume jusqu'à cm d'épaisseur sans affaissement ni fissurage. Outre ces qualités mécaniques, la paillette de lin s'avère être très décorative de par sa finesse et son aspect structurant.

enduit terre et chaux avec paillettes de lin

En intérieur, sur un mur pierre ou terre (briques de terre crue ou cuite, torchis...) voire même sur de la brique ou du parpaing, un enduit terre épais contribue largement à créer une masse d'inertie thermique très performante pour une diffusion naturelle de chaleur.

Cet enduit terre et chaux est agrémenté de paillettes de lin destinée non seulement à apporter du volume mais aussi à "l'armer" et permettre qu'on puisse le poser sur environ 4 cm d'épaisseur sans affaissement ni fissurage. Outre ces qualités mécaniques, la paillette de lin s'avère être très décorative de par sa finesse et son aspect structurant.

Ainsi appliqué, ce corps d'enduit  présente l'avantage de se passer d'enduit de finition grâce à son lissage à la taloche éponge et d'arborer fièrement une coloration naturelle due à la teinte de la terre.

 

Matériaux :

  • de la terre argileuse à 30%
  • de la chaux aérienne CL90
  • de la paillette de lin (à trouver en jardinerie en grosse contenance 12,10 € les 150 L soit 15 kg )
  • du sable ocre en 0/2

Matériel :

  • une bétonnière
  • des auges de maçon
  • des truelles
  • des seaux
  • des lisseuses inox
  • une taloche éponge
  • des gants
  • un pulvérisateur de jardin

temps : 1 journée pour 10 m²

coût: 2 à 3 € le m²

torchis sommaire (chaux /terre et paille) sur le mur d'origine

 
Le mur d'origine en pierres a été recouvert d'un torchis sommaire (chaux /terre et paille) destiné à uniformiser le support et stabiliser la maçonnerie. Il aurait pu, tout aussi bien, avoir reçu un gobetis de chaux ou de chaux et terre (voir les fiches enduit traditionnel à la chaux enduit terre/paille et enduit terre copeaux de bois ) . 

Arroser le mur avant les travaux

La veille, le mur est copieusement arrosé, ainsi qu'une heure avant les travaux. Le but est de faire en sorte que le support n'absorbe pas immédiatement l'eau du mortier, ce qui compromettrait et la prise, et la tenue du futur enduit. 

 

 

 

 Formulation de l'enduit terre et chaux avec paillettes de lin

La formulation : 

Un bétonnière classique de particulier contient environ 5 seaux d'agrégats. La formulation présentée ici en tient compte et propose donc une proportion de corps d'enduit classique de 5 volumes d'agrégats pour 3 de liant.

 
  • 2,5 vol de sable
  • 2,5 vol de paillettes de lin
  • 1,5 vol de chaux CL 90
  • 1,5 vol de terre 
 

Dans la bétonnière vous versez d'abord le sable, puis la chaux et un seau d'eau. Laissez tourner pour que le mélange soit crémeux, puis ajoutez la terre. Laissez tourner jusqu'à obtenir une pâte uniforme. Versez alors la paillette de lin et rajoutez de l'eau. 

 

 

Consistance de l'enduit

 
 
 

  La consistance à obtenir : une matière moëlleuse, collante et dense. Ce mélange préparé à l'avance se conserve très longtemps dans un récipient: recouvrez le mélange d'eau et fermez le récipient. Le mélange est alors encore plus onctueux et "collant". 

 

 

 

 

application de la première couche Le principe est d'appliquer une première couche d'environ 1,5 cm d'épaisseur à la main , en écrasant bien pour bien faire "coller" le mortier  sur son support.

 

Commencez dans un angle au bas du mur et procédez sur environ 1 m². 

La progression s'effectue en recouvrant ensuite cette première couche d'une seconde plus épaisse en observant exactement la même procédure.  

 

 

projection du mortier

  Une technique très efficace pour faire adhérer le mortier sur son support, consiste à projeter des "paquets" de matière avec force.... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écraser le mortier à la main ...puis ensuite d'écraser, étaler et lisser bien à plat, le tout à la main.

 

 

 

 

 

 

Laissez tirer au moins une demie journée. Humidifiez la taloche éponge et écrasez-la sur le rebord du seau pour en extraire tout surplus d'eau.  

Lissage de l'enduit Posez-la bien à plat sur l'enduit et lissez en procédant par petits cercles. N'appuyez que pour aplanir des bosses. 

Le séchage est fonction de l'hygrométrie ambiante mais 15 jours à 3 semaines s'avèrent souvent nécessaires.  

 

 

 

 

 

Il est tout à fait possible d'agrémenter  cet enduit d'incrustations (voir la fiche incrustations sgraffitos sur enduits à ce sujet) par exemple ou d'appliquer sur cet enduit, dans les 24 à 48 h qui suivent, un lait de chaux qui viendra le colorer (voir la fiche sur les laits de chaux ). De même, une cire (voir la procédure de fabrication de la cire ) pourra en peaufiner la finition (à ne passer qu'après séchage complet).

Article publié le 11 avril 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Merci pour cet article très intéressant. Où trouvez vous cette terre argileuse ?

    Merci de votre aide.
  • Bonjour,

    souvent dans le jardin, sous la couche de terre végétale. A défaut, chez les voisins lors des décaissements pour fondations ou piscines. Au pire chez les marchands de matériaux naturels vendue en sacs ou en big-bags.

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.