Comparatif isolation par l'intérieur ou par l'extérieur pour construire sa maison en matériaux maçonnés

Les avantages de l'isolation par l'extérieur sont bien connus : absence de ponts thermiques sur les liaisons entre les murs et les planchers et inertie apportée par la mur côté intérieur.
Dans le cas d'une maison individuelle où il n'y a pas de balcon, est que l'isolation par l'extérieur fait toujours la différence ?

isolation par l'extérieur
Cet article fait partie du dossier Constructions maçonnées

 Les avantages de l'isolation par l'extérieur sont bien connus : absence de ponts thermiques sur les liaisons entre les murs et les planchers et inertie apportée par la mur côté intérieur.

Le problème est que, en France, très peu de professionnels la pratiquent.
La disposition des menuiseries et des volets roulants déroute les maçons et menuisiers.
Les rares enduiseurs pratiquent des prix prohibitifs.

Vu les soucis des maîtres d'ouvrage qui ont tenté l'expérience de l'isolation par l'extérieur et avec les récents progrès des dispositifs appelés rupteurs de ponts thermiques, faut-il  toujours isoler par l'extérieur ?

 

Pour répondre à la question, nous allons faire les calculs de performances (dépertition thermique, inertie, déphasage... ) sur notre mur type en utilisant la calculette paroi opaque avec la base de donnée matériaux et les valeurs de ponts thermiques donnés par la réglementation thermique RT 2005.

Bien entendu le match avec une solution d'isolation intérieure avec doublage par complexe isolant plaque de plâtre ne serait pas équitable vu le peu de confort d'été apporté par cette solution (à moins que de l'inertie soit apportée par les plafonds et cloisons).

Systèmes comparés 

isolation par l'intérieur

Nous allons donc faire la comparaison de l'isolation par l'extérieur avec l'isolation par l'intérieur avec contre-cloison en brique et murs en blocs béton.
De la brique étant un matériau régulant naturellement l'hygrométrie, nous la prendrons comme bloc de construction pour le système d'isolation par l'extérieur.

  • Le premier comparatif utilisera des isolants conventionnels : le polystyrène expansé pour l'isolation par l'extérieur (il existe des panneaux rainurés permettant une prise facile de l'enduit extérieur) et de la laine minérale avec pare-vapeur pour l'isolation par l'intérieur
  • Le second comparatif  utilisera un isolant écologique et dense, la laine de bois, avec un freine-vapeur pour ce qui est de l'isolation par l'intérieur

Comparatif isolation par l'intérieur et par l'extérieur avec isolants conventionnels 

Nous comparons (de l'extérieur vers l'intérieur) :

  • appuis et tableaux de fenêtre isolésenduit chaux + blocs béton 20cm + laine de roche 10 cm + vare-vapeur + brique 5 cm + enduit plâtre, rupteurs de ponts thermique pour le plancher bas et le plancher intermédiaire
  • enduit chaux + polystyrène expansé 10 cm + brique creuse 20cm + enduit plâtre, plancher bas avec correction isolante en nez de dalle, appuis et tableaux de fenêtre isolés (fig. ci-contre)

1) pertes thermiques par les surfaces et liaisons de parois

 

Les deux valeurs sont sensiblement identiques et dans la bonne moyenne eu égard à la réglementation thermique actuelle.

isolation par l'intérieur
0.49 W/m²K
  0.65 0.45  
Isolation par l'extérieur
0.46 W/m²K
  0.65 0.45  

Les pourcentages des pertes via les ponts thermiques de liaison sont respectivement de 34 % pour la solution d'isolation par l'intérieur et de 37% pour l'isolation par l'extérieur.

2) Capacité thermique surfacique

Pour déterminer de manière sûre l'apport d'inertie apportée par des parois multi-couche, nous appliquons les calculs selon la norme ISO 13786 en régime périodique (période de 24h).

La solution d'isolation par l'extérieur l'emporte logiquement, mais dans la mesure où seuls les quelques premiers centimètres de matériau contribuent à assurer l'inertie thermique, les 5 petits centimètres de la contre-cloison en brique assurent un niveau déjà très satisfaisant (ce qui n'aurait pas été le cas avec un doublage en platrerie sèche).

isolation par l'intérieur
32 kJ/m²K
  15 35  
Isolation par l'extérieur
48 kJ/m²K
  15 35  

3) déphasage

La solution par l'intérieur, avec un mur plus épais, apporte un meilleur amortissement des variations de températures extérieures (gage de confort en été avec l'inertie).
Nous verrons dans les deux cas que l'emploi d'un isolant dense améliorera ces valeurs.

isolation par l'intérieur
8.8 h
  7.5 11  
Isolation par l'extérieur
8.1 h
  7.5 11  

 

4) énergie grise

Dans le comparatif, nous avons employé le bloc béton pour la solution d'isolation par l'intérieur. Ce bloc qui ne nécessite pas de cuisson, l'emporte en terme d'énergie grise sur la brique.
Les isolants conventionnels 10 cm de laine de roche et polystyrène nécessitent à eux seuls autant d'énergie pour leur fabrication que le bloc béton.

Energie Grise surfacique
isolation par l'intérieur
154 kWh/m²
  240 60  
Energie Grise surfacique
isolation par l'extérieur
218 kWh/m²
  240 60  

5) perméabilité à la diffusion de vapeur d'eau

Dans les systèmes d'isolation par l'intérieur, la stratégie pour éliminer le risque de condensation dans l'isolant est de fournir les panneaux isolants avec un pare-vapeur.
Le mur obtenu ne sera pas "respirant".
Pour autant, le confort obtenu restera bien supérieur à celui d'un doublage avec plaque de platre, car la brique a la propriété de réguler naturellement l'hygrométrie d'un logement.

En isolation par l'extérieur, la question du pare-vapeur ne se pose pas car c'est le mur massif qui fait lui-même office de pare (ou freine) vapeur.  Même en utilisant un isolant assez peu respirant comme le polystyrène expansé, le résultat reste dans une bonne moyenne. 

Résistance diffusion vapeur d'eau Sd,
isolation par l'intérieur
m
  15 2.5  
Résistance diffusion vapeur d'eau Sd,
isolation par l'extérieur
8.9 m
  15 2.5  

Comparatif isolation par l'intérieur et par l'extérieur avec isolant écologique

Comme le montrent les tableaux suivants, l'utilisation d'un isolant dense haut de gamme (laine de bois de densité 130 kg/m3 et associé à un film freine-vapeur pour l'isolation intérieur) diminue encore les écarts entre les deux solutions :

Capacité thermique surfacique
Isolation par l'intérieur
47 kJ/m²K
  15 35  
Capacité thermique surfacique
Isolation par l'extérieur
44 kJ/m²K
  15 35  

 

Déphasage
Isolation par l'intérieur
11.2 h
  7.5 11  
Déphasage
Isolation par l'extérieur
12.1 h
  7.5 11  

 

Résistance diffusion vapeur d'eau Sd
Isolation par l'intérieur
13.4 m
  15 2.5  
Résistance diffusion vapeur d'eau Sd
Isolation par l'extérieur
3.4 m
  15 2.5  

Conclusion

Depuis l'apparition de la RT 2000 puis 2005, de nouveaux produits (rupteurs de ponts thermiques associés au bloc béton) ont pu très nettement améliorer les performances d'isolation par l'intérieur, performances qui talonnent maintenant l'isolation par l'extérieur.

Aujourd'hui, les faibles performances de la construction conventionnelle ne sont plus dûes à l'isolation par l'intérieur mais bel et bien aux doublages de murs en platrerie sèche.

Si vous êtes exigeant sur la performance de votre future maison et que vous ne trouvez pas de réalisateur d'isolation par l'extérieur, les meilleures pratiques d'isolation par l'intérieur devraient vous satisfaire.

Associé à un isolant dense haut de gamme comme de la laine de bois, l'isolation par l'intérieur atteint des performances tout à fait équivalentes à l'isolation par l'extérieur.

La plus faible perméabilité à la vapeur d'eau existe certes, mais c'est quand même une performance de second niveau comparée à l'isolation, inertie et déphasage.

Quelle que soit la solution retenue n'oubliez pas :

  • en isolation par l'extérieur, exigez l'isolation des linteaux, tableaux et appuis de fenêtre
  • en isolation par l'intérieur, exigez les rupteurs de ponts thermiques pour les planchers bas et d'étage et exigez une contre-cloison en brique plâtrière

Article connexe : comparatif isolation par l'intérieur et isolation répartie

Article publié le 26 novembre 2008

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Bonjour,

    Ca au moins c'est complet comme article! :)

    En complément l'interview d'un professionnel qui réalise l'isolation par l'extérieur en pans de bois de bâtiments anciens.
  • Article très intéressant, isolation de l'intérieur ou par l'extérieur, dans les deux cas, la qualité des fermetures extérieures telles que portes et fenêtres (chassis et vitrages) compte pour beaucoup dans les performances d'une maison en terme d'isolation thermique..
  • J'ajouterai aussi la qualité de la pose...
  • Plus chère que l'isolation par l'interieur, l'isolation extérieure supprime les ponts thermiques mais aussi evite la présence de 15 a 20 cm d'isolant interieur, ce qui peut faire perdre jusqu'a 4 ou 5 m2 habitables.

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.